Accueil Évènement Détournement de devises à la BNA

Détournement de devises à la BNA

2170

Après avoir formellement situé les responsabilités, les enquêteurs n’ont pas tardé à orienter leurs soupçons sur les quatre fonctionnaires : l’un d’entre eux, persistent-t-ils à croire, serait certainement derrière la mystérieuse disparition des 10 000 euros que devait encaisser l’agence BNA de Dellys.Cette affaire, avons-nous constaté, est la résultante directe d’une série de procédures dites d’“exception” qui ont momentanément modifié les règles en vigueur en matière de transferts de capitaux entre les agences. Pour mieux comprendre cela, il faudrait préalablement savoir que, par mesure de sécurité, la direction régionale de la BNA avait décidé de ne plus acheminer de la devise à l’agence de Dellys. Ladite direction, soucieuse de la sécurité des fonds qui transitent entre ses antennes, avait également estimé qu’il était plus rassurant de transférer toutes les sommes en devises que devrait encaisser l’agence de Dellys vers celle de Draâ Ben Khedda. Le directeur de cette dernière se chargera, ensuite, de les remettre en mains propres à son collègue de Dellys. Cette démarche a fonctionné sans le moindre couac, jusqu’à ce qu’on décèle, il y a quelques jours, un trou de 10 000 euros dans l’un de ces transferts. Les faits remontent au début du mois en cours quand, comme à l’accoutumée, le directeur de l’agence de Draâ BEn Khedda a fait une commande de 50 000 euros à la direction régionale de Tizi Ouzou au profit de l’antenne de Dellys. Mais au niveau de la caisse, ce n’est pas le directeur de la première agence citée qui se charge de récupérer la somme convenue, mais c’est son caissier qui le fait. Agissant par confiance, semble-t-il, ce même directeur s’est acquitté de toutes les formalités prouvant que l’argent, lui, a été bel et bien transmis. Jusque-là tout paraît normal. Les 50 000 euros ont sommeillée dans une enveloppe pendant quatre jours dans le coffre-fort de l’antenne de Draâ Ben Khedda. Quand le directeur de l’agence de Dellys est venu récupérer “son dû”, lui qui est aussi habitué à ce genre de transferts, n’a pas pris la peine de compter l’argent, ni même de signer une quelconque décharge. Mais une fois l’enveloppe ouverte, à Dellys, celle-ci ne contenait que … 40 000 euros. Les 10 000 euros manquants demeurent insaisissables ! Suite à cela, la direction régionale a ouvert une enquête et déposé plainte contre x. Les quatre personnes à avoir manipulé l’argent, (à savoir le chef de service du service devises, le directeur de l’agence de Draâ ben Khedda et son caissier, ainsi que le directeur de celle de Dellys) ont été présentées devant le parquet et mis sous contrôle judiciaire en attendant l’aboutissement de l’enquête. On y reviendra.

Ahmed B.