Accueil Évènement Amar Ghoul dresse son bilan 2005 – 2009

Amar Ghoul dresse son bilan 2005 – 2009

1961

Le ministre est revenu dans son allocution sur les spéculations concernant le montant réel de l’autoroute Est-Ouest. Il a précisé que le montant exact du projet est de 11 milliards de dollars, avant de démentir les 5 milliards de dollars supplémentaires.

Selon le même responsable, le secteur des travaux publics a connu une estimable évolution, en touchant plusieurs secteurs.

Tout en jugeant la performance des entreprises incluses dans le même secteur, M. Ghoul a relevé que « le secteur a connu une amélioration cinq fois plus imporante par rapport à 2005 ». Il a également noté le nombre important des bureaux d’études.

« En 2003, le nombre de bureaux existant en Algérie avoisinait 100. Aujourd’hui ils sont passés à 650  » a-t-il informé.

Quant à la capacité des entreprises privées et publiques activant dans son secteur, l’orateur a indiqué que le nombre des entreprises de la catégorie 1 à 4 a atteint 1 400 en 2009, après avoir été à 630 en 2003.

La catégorie 5-9 est la plus adéquate, selon toujours le même responsable.

De 160 entreprises de cette catégories en 2005, elles sont passées à 600. Dans le même sillage, le conférencier a ajouté que « 500 000 postes d’emplois ont été créés depuis 2005. « 

Parmi les recrutements procédés par son secteur, le ministre des Travaux publics à fait savoir que plusieurs cadres ont bénéficié de formations à l’étranger, notamment au Japon et en Chine.

Concernant les relations entre les entreprises et la consolidation de l’outil national de réalisation, le M. Ghoul dira : « Nous projetons aussi d’inculquer à nos entreprises ce génie relationnel qui caractérise les entreprises au niveau mondial, entre public-public, privé-public, et aussi rationnel entre national et étranger mais dans un cadre pragmatique.» Tout en soulignant que le taux des réalisations entamées depuis 2005 a atteint 90%, M. Ghoul, compte achever d’ici à la fin de l’année en cours les 10% restants.

Hormis les projets du plan quinquennal 2005-2009, le département d’Amar Ghoul prévoit de recevoir d’autres projets du quinquennat 2009-2014.

Désormais, le ministère des Travaux publics escompte sur une nouvelle loi afin de garantir la bonne gérance.

« Cette loi-cadre vient dans le cadre de la réglementation du secteur des travaux publics. »

Et de préciser que prochainement des nouvelles technologies seront intégrées, notamment dans les autoroutes, pour qu’elles répondent aux normes mondiales.

Akli Slimani