Accueil Évènement Deux écoles algériennes figurent dans le top 5 des meilleures écoles africaines

Deux écoles algériennes figurent dans le top 5 des meilleures écoles africaines

32428

Ce classement des meilleures écoles de commerce africaines francophones est établi pour la deuxième année consécutive, selon quarante critères dont la qualité des formations dispensées, le prestige des diplômes délivrés, le corps professoral, les débouchées…etc. Selon la revue Jeune Afrique qui a réalisé ce classement qui regroupe 24 établissements deux prestigieuses écoles algériennes figurent dans le Top 5 des meilleures écoles en Afrique. Les écoles en question sont l’Ecole supérieure algérienne des Affaires (ESAA) qui se classe deuxième ainsi que MDI Algérie qui arrive à la cinquième position. La première est un établissement public administratif à vocation spécialisée qui délivre des diplômes d’Etat algériens et français de Master (LMD), des MBA et des formations professionnelles de haut niveau avec la dispense de deux formations d’excellence, le Master en gestion et le MBA exécutif. L’ESAA travail en partenariat avec HEC et ESCP-EAP, de la CCIMP et de son établissement d’enseignement Euromed Marseille et de l’Université de Lille II et de son établissement, l’Ecole supérieure des affaires. De son côté, MDI-Business School crée en 1996 est le premier établissement privé d’enseignement supérieur de gestion en Algérie. L’école dispense des formations de haut niveau dédiées aux cadres et aux universitraires, MBA international Paris, Executive MBA MDI-EDHEC, des Masters spécialisés en sciences de gestion, en management des ressources humaines ainsi qu’un Master II en droit des entreprises commerciales. MDI-Alger a conclu des accords actifs avec plusieurs institutions de renom à l’image de IAE Paris, Université Paris Dauphiné, EDHEC Business School, l’université Panthéon Assas, Telecom et management Sud Paris, Université Nice Sophia-Antipolis, la Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises, Ichec Entreprises.

Ainsi, treize établissements décrochent cette année une note supérieure à la moyenne et le trio de tête selon la revue se forme des écoles, l’Esca de Casablanca en première position, l’ESAA Alger en deuxième position et HEM (Maroc) qui arrive au troisième rang.

Ainsi, la revue Jeune Afrique a choisi cette année de resserrer son édition aux établissements du Maghreb qui selon elle « sont plus homogènes que leurs homologues subsahariens. A l’exception notable du Sénégal, pays qui compte également des écoles de premier choix. » Le top 10 est le suivant : Esca (Maroc) avec une note de 16,3, Esaa (Algérie) 16,2, HEM (Maroc) 16,1, ISM (Sénégal) 16, 1, MDI (Algérie) 15,4, Ihec Carthage (Tunisie) 15,2, Cesag (Sénégal) 14,8, IAM (Sénégal) 14,5, ESCT (Tunisie) 14,5, Al Akhawayn (Maroc) 14. A souligner que deux autres écoles algériennes se classent dans le Top 20 en réalisant une sérieuse progression avec une note de 12 et cela vu les formations diverses, le corps professoral venu spécialement de France et du Canada ainsi que la valeur des diplômes.

Hacène Merbouti