Accueil Évènement Tizi Ouzou : 198 hectares et 2 850 arbres fruitiers partis en...

Tizi Ouzou : 198 hectares et 2 850 arbres fruitiers partis en fumée depuis le 1er juin

2407

Cent quatre vingt dix huit hectares de forêts, de broussailles et de maquis sont partis en fumée depuis le début de cet été dans la wilaya de Tizi-Ouzou. C’est ce qui ressort du bilan de la protection civile de la wilaya.
L’été 2010 aura été du moins jusqu’au 31 juillet dernier, moins crucial par rapport aux deux dernières saisons, concernant les incendies. La Protection civile de la wilaya que nous avons contacté hier fait état, tout de même, de 338 départs de feu à travers la wilaya, depuis le 1er juin. Ces feux ont causé la destruction de 198 hectares de maquis, broussailles et forêts. Les mêmes incendies ont détruit, en outre, 2 850 arbres fruitiers dont la plupart sont des oliviers, a tenu à préciser le chargé de communication de la Protection civile. Selon le même interlocuteur, le gros lot de ces feux a été enregistré durant le mois de juillet.
Sept départs de feu, seulement ont été enregistrés durant le mois de juin. Ces incendies plus ou moins importants, ont brûlé 19 hectares. Pour le mois de juillet, la même source indique qu’il a été recensé pas moins de 331 départs de feu. Ceux-ci ont parcouru 179 hectares de dégâts. Parmi ces feux, la protection civile a inscrit 8 incendies de forêts, 14 de maquis et 28 incendies de broussailles.
580 bottes de foin et 20 ruches ont été également détruites suite à ces feux. 34 départs de feu de dépotoir et décharges sauvages ont été enregistrés pour la seule période allant du 1er au 31 juillet.
Quoi qu’il en soit, d’après ce bilan, on est loin de l’apocalypse qui a caractérisé les saisons précédentes. On pense notamment à l’été 2007 durant lequel le feu a causé mort d’hommes et a menacé même les domiciles.
L’enfer qu’a vécu la wilaya de Tizi-Ouzou en 2007 aura servi de leçons aux responsables et les différents services concernés. Des mesures sont prises depuis, à l’arrivée de la saison des grandes chaleurs. Tout le monde est appelé à être impliqués. Des moyens logistiques plus importants ont dès lors mis à disposition. Une carte définissant les zones à haut risque dans le domaine a été même établie. En somme, c’est tout un dispositif qui a été mis en place pour lutter contre les incendies. Ces mesures ont fini par apporter ses fruits puisque depuis 2007, les incendies se font moins cruciaux.
Cela dit, la vigilance doit être toujours de mise d’autant qu’on en est qu’au début du mois d’août.
Il ne faut pas crier victoire tant la saison de grandes chaleurs n’a pas tiré à sa fin.

M. O. B.