Accueil Évènement Dahou Ould Kablia : “Ce sont des agissements criminels”

Dahou Ould Kablia : “Ce sont des agissements criminels”

3895

Après trois jours d’émeutes, on signale dores et déjà des morts parmi les jeunes manifestants.
« Deux personnes ont été tuées et plus de 300 blessés enregistrées lors des affrontements entre services de sécurité et manifestants », a annoncé hier, M. Dahou Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales sur les ondes de la Chaîne III. Et de l’autre, on annonce la mort d’un blessé grave lors des affrontements. Le jeune en question a succombé à ses blessures au CHU Mustapha d’Alger.
Les deux personnes tuées que le ministre de l’Intérieur avait annoncées ont survenues à M’sila, du côté de Ain Lahdjel et la seconde à Bousmaïl du coté de Tipaza. « Le premier mort a été déploré à Aïn Lahdjel, dans la wilaya de M’sila. Il s’agit d’un jeune qui a été tué par balle, au moment où il tentait de faire intrusion dans un commissariat de police », a précisé M. Ould Kablia, qui a ajouté que « le deuxième mort a été enregistré dans la ville de Bousmaïl, dans la wilaya de Tipasa. Il est mort à l’hôpital des suites de blessures », en précisant que « les conditions de cette mort restent à élucider ».
Le ministre a ajouté que le nombre de blessés a atteint 300 personnes, jusqu’à hier matin.
Par ailleurs, le ministre a indiqué que les actes de violences ont également fait 320 blessés parmi les forces de sécurité y compris la police et la Gendarmerie nationale. D’autre part, le ministre a informé que les affrontements ont fait « moins d’une centaine de blessés parmi les jeunes manifestants.
M. Ould Kablia a estimé que les actes de violence qui ont caractérisé ces manifestations, à travers tout le territoire algérien, sont des agissements criminels. « Ce sont des agissements criminels, à travers lesquels, les jeunes se sont attaqués à des édifices publics et ont pillé des commerces », a-t-il affirmé. Pour le ministre, ces actes obéissent à des « instincts revanchards ». Expliquant que « les manifestants n’ont rien à voir avec les problèmes économiques ». Il a indiqué que les tribunaux seront saisis à cet effet, soulignant que ces actes ne sauraient être impunis. Donc de ce fait, il faut s’attendre, dores et déjàà des arrestations massives parmi les jeunes manifestants qui seront traduits devant la justice. Ce qui ne manquera pas d’attiser encore davantage le feu de la révolte !

M. M.