Accueil Évènement Potins

Potins

3184

Absence remarquée de Saïd Sadi

Le leader de RCD était absent hier, à la marche. Son absence était remarquée, par les manifestants, notamment les militants du RCD, nombreux à répondre à l’appel de la CNCD. « Il était en France et il sera là dans quelques minutes », annonçait-on du côté du RCD. Midi, le chef de file du Rassemblement n’était toujours pas parmi les manifestants. Il était à Paris pour mener la campagne médiatique autour de l’action de la Coordination.

Benbitour et Ali Haroun présents

Ahmed Benbitour a-t-il fait faux-bond à la Coordination qu’il a créée et qui regroupe des organisations islamistes ? Tout porte à la croire, car l’ancien chef du gouvernement était hier, à la place du 1erMai pour marcher « pour le changement ». Ali Haroun, ancien du HCE était présent hier, à la marche de la CNCD. Me Ali Yahia Abdenour et Me Bouchachi étaient aussi présents. Ils font partie de la Coordination. Le groupe de jeunes d’Algérie pacifique tenaient à faire « leur mouvement » séparément, car pour eux il y’a « trop de manipulations » dans la Coordination.

Dr Besbas, député du RCD, malmené

Le député du RCD, Dr. Besbas a été passé à tabac par des CNS, hier, lors de la marche de la Coordination. Il fallait l’intervention des autres manifestants pour le déplacer à l’hôpital. Les militants du RCD ont pris à partie, verbalement, faut-il le souligner, les policiers responsables de ce passage à tabac d’un manifestant et de surcroît député !

Belaïd Abrika « indésirable » parmi les manifestants

Figure de proue du mouvement citoyen, Belaid Abrika semble perdre de son aura auprès des jeunes de Kabylie surtout. Egratigné par des propos peu flatteurs à son encontre lors de la marche du 12février, il en sera de même hier encore.

Djamel Zenati parmi les manifestants

L’ancien député du FFS et ancien directeur de campagne de Hocine Ait Ahmed durant la campagne présidentielle de 1999, Djamel Zenati, absent depuis belle lurette, a fait son apparition depuis la marche du 12 février. Il était à Alger hier, pour marcher « pour le changement ». Ce militant infatigable depuis les années 80, n’est pas près de baisser les bras, répète-t-il dans ses différentes sorties médiatiques. L’on se pose la question sur la relation entre ce militant connu pour être proche du FFS et la direction actuelle du plus vieux parti d’opposition ?

H. N.