Par T. Ch. | 8 Juin 2011 | 3935 lecture(s)

Dr Ziri, directeur de l’établissement l’a annoncé hier

" Le CHU aura son IRM et un banaliseur très prochainement "

Le centre hospitalo-universitaire Nédir Mohamed de Tizi-ouzou est inscrit parmi les premiers au niveau national pour la réception d’un banaliseur pour le traitement des déchets hospitaliers.
C’est ce qu’a indiqué hier le premier responsable de l’établissement sanitaire, le docteur Zizi, au cours d’une conférence de presse organisée au niveau de l’hôpital. Le directeur a également annoncé à la même occasion l’installation très prochaine d’une Imagerie à résonance magnétique (IRM) au niveau du même hôpital. " L’IRM sera opérationnel dans moins d’une semaine ", dira t-il en substance.
Le problème de traitement de déchets de soins à risque infectieux est sur le point d’être réglé d’une façon définitive au niveau du CHU de Tizi Ouzou. Ce problème qui, comme est signifié par le premier responsable de l’hôpital " empoisonne la vie étant donné qu’il n’a pas encore été réglé définitivement". Le problème des DASRI (déchets de soins à risque infectieux).
L’hôpital de Tizi-ouzou s’est doté récemment d’un autre incinérateur, en plus de celui déjà existant afin de pallier à ce problème de traitement de déchets de soins à risque infectieux
Le directeur du CHU a tenu à souligner que cette délocalisation des deux incinérateurs de l’unité de Belloua vers le centre d’enfouissement technique (CET) de Oued Falli, est survenue suite aux oppositions des citoyens à Belloua.
C’est suite à cela qu’un autre terrain a été choisit pour abriter momentanément les deux incinérateurs. Ceci en attendant la réception prochaine, prévue pour cette année, du banaliseur qui aura à traiter quelque 800 kg/j de déchets hospitaliers. Par ailleurs, l’IRM devrait être réceptionnée dans les prochains jours. Le projet qui a nécessité un montant de plus de 780 millions de centimes en travaux en plus, d’un milliard 120 million de centimes en équipement. Cet équipement permettra d’obtenir des vues 2D et 3D "de l’intérieur du corps avec une résolution relativement élevée ". Le conférencier a indiqué par ailleurs que le CHU a entamé la réalisation d’un centre de désintoxication pour la prise en charge des toxicomanes de la wilaya.
Un projet qui est actuellement en voie de finalisation, selon l’orateur, précisant que c’est cette réalisation qui a amené la délocalisation des deux incinérateurs domiciliés au CHU vers l’unité Belloua, avant de les délocaliser, une autre fois à Oued Falli.

T. Ch.

0