Accueil Évènement Pour un fonds de développement des montagnes

Smaoun Conférence du FFS

Pour un fonds de développement des montagnes

2596

Pour mettre fin au sous développement des zones montagneuses de Djurdjura, des Bibans et des Babors, à l’instar des Hauts-Plateaux et des régions du Sud, le FFS préconise la création d’un fonds de redressement spécial, une option politique et économique selon le parti d’Ait Ahmed pour inclure la Kabylie dans le véritable plan national de développement.
Cette vision a été évoquée par des élus APW du parti FFS lors d’une conférence organisée par la section locale de Smaoun et tenue dans la soirée du vendredi dernier ,au centre culturel de la municipalité sus nommée. De la situation politique nationale, les animateurs de cette rencontre diront que le pays vit un “état de non politique depuis l’installation de la commission Bensallah” pour qualifier aussi la Kabylie de région ayant cumulé un retard dans le développement, notamment en matière de raccordement en gaz, d’assainissement et d’eau potable.
A cet effet, les élus du FFS diront que plusieurs enveloppes financières ont été attribuées par l’APW de Béjaia, pour soutenir des projets d’importance, comme celui d’aménagement des réseaux routiers avec 500 milliards de centimes, 3 milliards pour le réseau de gaz et 45 milliards pour le soutien des associations sportives.
Citons les projets d’envergure inscrits à l’exemple de la pénétrante, du barrage Tichy-Haff, de la création d’une zone d’activité à Boudjellil, le FFS estime nécessaire d’encourager la contribution des initiatives locales pour le développement. Cette conférence du FFS à Smaoun était en outre un espace visant à démontrer la contribution étroite entre les acteurs politiques et les syndicalistes, par l’invitation de quelques syndicats autonomes, notamment l’Unpef du secteur de l’éducation et le Snapap santé. Les syndicalistes présents ont exprimé les difficultés et contraintes rencontrées sur le terrain pour exhorter les politiques à réfléchir sur de nouveaux mécanismes capables d’assurer un changement sans violence et visant à ce que toutes les couches de la société trouveront leurs comptes

Nadir Touati