Accueil Évènement 18 morts et 26 blessés

Terrorisme : Le bilan du double attentat kamikaz contre l’académie inter-armes de Cherchell s’alourdi

18 morts et 26 blessés

4551

Cet attentat vient après une série d’autres actes terroristes perpétrés notamment en Kabylie, en ciblant, le commissariat de la ville des Genêts.

Un double attentat terroriste a été perpétré durant la nuit du vendredi, quelques minutes après la rupture du jeûne, contre l’Académie militaire de Cherchell, à Tipaza, faisant, « 18 morts et 26 autres blessés », selon un deuxième bilan rendu public par voie de communiqué par le ministère de la Défense nationale, MDN, alors que d’autres sources, notamment hospitalières ont donné un bilan plus lourd. Hier matin, le bilan officiel faisait état de 11 morts, dont 2 civils et 26 blessés.
L’attentat terroriste a visé le mess extérieur de l’Académie militaire, a souligné le communiqué. 3 explosions ont été entendues par les riverains, alors pour la dernière explosion, des sources locales évoquent un désamorçage d’une bombe enfouie à proximité de l’enceinte militaire.
Le communiqué du MDN a précisé que parmi les victimes, on dénombre 9 officiers et 2 civils. Selon, toujours le même document, vingt personnes parmi les blessés ont quitté l’hôpital après y avoir reçu les soins, tandis que six autres personnes sont toujours maintenues sous contrôle médical, dont l’une est dans « un état très grave ». Le ministère de la Défense, seule autorité à avoir réagi à l’attentat estime que cet attentat est « acte abject », visant « à atteindre des objectifs médiatiques afin de desserrer l’étau qui leur est imposé sur le terrain par les forces combinées de sécurité qui ont réalisé des résultats remarquables, notamment durant les dernières semaines ».
Tout en s’inclinant à la mémoire des victimes, Le Haut commandement de l’armée, réitère sa détermination « à mettre hors d’état de nuire ces bandes criminelles et assurer la paix et la quiétude dans l’ensemble du pays », a ajouté le communiqué. Le mois de carême de cette année est des plus meurtriers malgré le renforcement des points de contrôle et autres barrages de forces de sécurité aux différentes entrées et sorties des villes. Cet attentat vient après une série d’autres actes terroristes perpétrés notamment en Kabylie, en ciblant, le commissariat de la ville des Genêts. Plusieurs autres attentats ont été enregistrés partout dans la région. De Maâtkas, où les hordes de l’ex-GSPC ont attenté à la vie de 3 citoyens, à Souama aussi, en passant par Legata, Dellys et les Issers où 5 personnes ont trouvé la mort dans des actes terroristes durant le week-end, les hordes islamistes sanguinaires ont visé avant-hier, une cible symbolique puisqu’elle représente l’école des officiers de l’ANP. Cette école qui serait, selon des recoupements, une cible prioritaire des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique qui ont visé le siège de l’ONU et celui du Conseil constitutionnel en 2007 à Alger, pour d’abord sa notoriété au sein de l’institution militaire et aussi sa symbolique.
Devant cette recrudescence des attentats terroristes, la République, avec toutes ses institutions, doit réagir efficacement et promptement afin de mettre fin à ce cycle de violence islamiste.

M. Mouloudj