Accueil A la une Alerte ! La Kabylie brûle !

Tizi-Ouzou - 70 départs de feu en 48 heures

Alerte ! La Kabylie brûle !

2425

La Kabylie est sous l’emprise des flammes depuis plus de 72 heures.
Pas moins de 70 départs de feu ont été signalés à travers la wilaya de Tizi-Ouzou.

Plusieurs communes sont concernées. Il s’agit, entre autres, de Mekla, Tigzirt, Bouzeguène, Aït Yahia, Draâ El Mizan, Bounouh, Imsouhal, Aït Yahia Moussa, Aïn El Hammam, Boghni, Draâ ben Khedda et Tirmitine. Les moyens des unités de la Protection civile, la colonne mobile, les éléments et les moyens de la Direction des forêts ont été mobilisés. Les opérations d’extinction sont toujours en cours.

Même la casse auto de Tirmitine, dans la daïra de Draâ Ben Khedda, n’a pas été épargnée par les flammes. Elle a pris feu, avant-hier. L’énorme brasier a consommé plusieurs dizaines de voitures (près de 200 véhicules environ, selon des sources présentes sur place). «Le feu s’est déclenché à proximité de la casse vers 15 heures. Comme il n’y a eu aucune intervention immédiate, le vent chaud qui soufflait a vite fait de propager les flammes. C’était effrayant. La Protection civile, arrivée sur les lieux, a eu d’énormes difficultés pour éteindre le feu. Cela s’est, malheureusement, poursuivi jusqu’ à 21h30», a indiqué un témoin oculaire.

La cédraie de Tala Guilef menacée par les flammes

Dans la commune de Boghni, c’est le secteur de Tala Guilef qui a pris feu. La faune, la flore et les villages limitrophes étaient menacés. Deux départs de feu ont été enregistrés. 25 ha, dont 20 appartenant au Parc national du Djurdjura, sont partis en fumée.

Le chef du secteur de Tala Guilef, M. Aziz Mahdi, joint par téléphone, a expliqué : «Deux foyers de feu se sont déclarés au niveau de notre secteur aux environs de 10 heures, avant-hier. Nous sommes, avec nos collègues des services des forêts, immédiatement intervenus avec nos faibles moyens pour éviter que le feu arrive aux habitations limitrophes. Le terrain était accidenté et rocheux. Il est alors devenu pratiquement impossible d’éteindre le brasier avec des moyens aussi rudimentaires. Il a fallu l’utilisation de deux hélicoptères porteurs d’eau pour maîtriser les deux foyers vers 23 heures. Nous avons perdu 20 ha de broussailles et d’arbres fruitiers, en plus de 5 hectares du secteur privé.»

Et de poursuivre : «Ce n’est pas terminé puisqu’aux environs de 4 heures, le vent qui a soufflé sur la région a rallumé les deux foyers. L’un d’eux a été pratiquement maîtrisé mais l’autre, qui est plus important, risque d’atteindre la cédraie de Tala Guilef. Il est midi, la Protection civile n’est pas encore arrivée et les hélicoptères porteurs d’eau, on les attend toujours. Plusieurs feux se sont déclarés dans la wilaya et on imagine qu’ils sont pris ailleurs», indiquait-il hier en milieu de journée.

Le bilan des pertes et des dégâts est sûrement beaucoup plus important à travers les nombreuses localités touchées par les incendies. La population craint de revivre le cauchemar de la saison 2017, où d’énormes dégâts ont été enregistrés, sans oublier les pertes humaines. La sensibilisation, la prévention et la mobilisation de tous les moyens et de tous les services reste la seule arme efficace pour éviter ce genre de drames.
Hocine T.