Accueil Évènement «Attachés au cadre constitutionnel»

GAÏD SALAH maintient le cap prioritaire de la présidentielle

«Attachés au cadre constitutionnel»

282

L’ANP reste immuable dans ses positions inhérentes au cadre constitutionnel pour résoudre la crise que traverse l’Algérie.

C’est ce qu’a rappelé, avant-hier à Blida, le chef d’État-major, Ahmed Gaïd Salah : «Je voudrais rappeler les positions que nous avons affichées clairement et à plusieurs occasions, (…) la nécessité de rester attachés au cadre constitutionnel pour résoudre les problématiques de la phase actuelle».

Gaïd Salah considère cela comme étant «la garantie fondamentale, voire l’unique garantie pour préserver l’État et ses institutions et éviter de tomber dans l’écueil du vide constitutionnel et de glisser dans des conséquences désastreuses». «Cette détermination émane essentiellement de nos convictions bien ancrées en ce principe précieux dont nous ne dévierons jamais», a-t-il insisté devant les cadres militaires.

Pour le chef d’État-major, «l’Algérie, (…) n’est pas un jouet entre les mains des aventuriers. Et nous nous attelons, au sein de l’Armée Nationale Populaire, en permanence et avec une grande vigilance, à la défendre et la préserver, et resterons aux aguets face à quiconque qui tenterait de porter atteinte à sa stabilité, sa sécurité, sa réputation et sa renommée».

Revenant, encore une fois, sur le dialogue, le chef des armées insiste sur «la nécessité d’adopter la voie du dialogue, qui constitue la meilleure issue pour faire converger les points de vue et mener le pays vers un havre de paix». Le général-major requiert que «ce dialogue soit mené dans un climat empreint de bonne intention, de sincérité et d’honnêteté, conduit par des personnalités nationales sincères, crédibles et compétentes, qui croient réellement en le dialogue et œuvrent à le faire réussir», afin «d’offrir les solutions appropriées et de créer les conditions idoines pour se diriger vers la présidentielle et l’organiser le plus tôt possible».

À ce sujet, le chef de l’ANP encense le panel et dit valoriser ses efforts : «Nous valorisons, au sein de l’Armée Nationale Populaire, les efforts de l’instance nationale de médiation et de dialogue dans sa noble mission et encourageons ses initiatives visant à accélérer la tenue des phases du dialogue et la prise de toutes les mesures menant à la concrétisation de l’objectif escompté», considérant, par ailleurs, que toutes les revendications soulevées par le peuple algérien ont été réalisées : «Nous soulignons que l’Armée Nationale Populaire, qui a accompagné depuis le début les revendications du peuple algérien, exprimées à travers les marches pacifiques, considère aujourd’hui que les revendications fondamentales ont été entièrement réalisées, et ne reste plus que l’étape des élections présidentielles et la prise des mesures y afférentes qui sont nécessaires à leur réussite».

Pour Gaïd Salah, l’acharnement à rejeter les initiatives présentées et résultats obtenus sont le fait de «certains groupes infimes ayant un lien avec la bande», appelant à cet effet les médias à ne pas succomber aux tromperies des ennemis de la nation, mais de contribuer de manière constructive, efficace et positive dans ce noble processus national décisif pour la vie de la nation et de ne pas céder aux desseins douteux».

Encore une fois, Ahmed Gaïd Salah parle de la justice à laquelle il réitère l’engagement de l’ANP à «l’accompagner, la soutenir et l’encourager, en lui fournissant toutes les garanties et l’assister pour s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions, loin de toute forme de pression, et rouvrir tous les dossiers lourds, y compris ceux qui étaient délibérément jetés aux oubliettes au fond des tiroirs», a-t-il souligné.
M. A. T.