Accueil Évènement «Aucun cas avéré enregistré !»

«Aucun cas avéré enregistré !»

TIZI OUZOU - Cellule de veille et d’alerte au CHU Nedir Mohamed

272

La peur de la propagation de l’épidémie du Coronavirus a commencé à s’emparer de la population de la base de vie de Hassi Messaoud. La confirmation du premier cas par le ministre de la Santé avant-hier soir a mis les travailleurs en alerte. D’ailleurs, dès le lendemain matin, soit hier matin, un couple dont le mari travaille sur cette même base s’est présenté au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou pour y être dépisté. À signaler qu’après examens médicaux le couple a été libéré et autorisé à rentrer chez lui. La veille, une vague de spéculation s’est emparée des réseaux sociaux après une alerte donnée au niveau du centre de santé d’Iflissen, dans la daïra de Tigzirt, faisant état d’un cas suspect de coronavirus qui aurait été détecté dans cet établissement de santé de proximité. L’ensemble du service aurait même été évacué, selon les témoignages rapportés par les citoyens de la localité en question. Néanmoins, l’information sera finalement démentie par la suite par la direction de la santé de la wilaya, soulignant que le cas enregistré était finalement juste atteint d’une grippe compliquée. Hier en fin de journée, un troisième cas, également salarié à la même entreprise qui emploie l’Italien, s’est également présenté au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou. Néanmoins, il ne présentait pas non plus de signes de contamination, mais des prélèvements auraient été tout de même pratiqués. Contactée pour de plus amples informations, la direction du CHU tient a rassurer qu’aucun cas avéré atteint du virus Covid-19 n’a été enregistré au niveau de l’établissement. «Une commission de veille et d’alerte est en place depuis plusieurs jours. Elle assure une garde permanente et il n’y a aucun cas avéré enregistré», signale-t-on.

Plan d’urgence national

Avant même la confirmation du premier cas en Algérie, le ministère de la Santé avait annoncé avoir établi un plan d’urgence pour parer à tout imprévu, affirmant que «l’Algérie est prête à faire face à toute urgence». Cinq axes d’action ont été ainsi établis dans ce plan, à savoir le renforcement de la surveillance sanitaire, épidémiologique et virale, l’organisation des structures de santé pour une prise en charge préventive et la consolidation de la formation, la communication, la sensibilisation et l’information. «Des changements peuvent être apportés à ce plan, suivant les développements pouvant survenir aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays», selon le ministère de la Santé. Selon les spécialistes, la fièvre, la diarrhée, une forte toux, l’éternuement, le mal de gorge, les douleurs articulaires et le mal de tête sont les symptômes de cette maladie qui se développent en difficultés respiratoires, insuffisance rénale et troubles neurologiques qui exigent la mise en quarantaine du malade pour éviter la contagion, se référant aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette dernière a indiqué que «l’Égypte, l’Algérie et l’Afrique du Sud seraient les pays les plus à risque d’importation du coronavirus Covid-19 en Afrique, en raison de l’importance des échanges aériens avec les provinces chinoises contaminées et les autres pays où circule le virus. Ces trois pays sont aussi parmi les mieux équipés du continent pour détecter précocement les cas et les prendre en charge», précise le ministère de la Santé. Jusqu’avant-hier, «80 134 cas et 2 698 décès ont été notifiés dans le monde dont 97% des cas et 99% des décès ont été déclarés en République de Chine», relève l’OMS, ajoutant qu’on «assiste actuellement à une propagation de l’épidémie au niveau de 35 pays, notamment les pays du bassin méditerranéen». Hier encore, le directeur général de la prévention au ministère de la Santé a annoncé la mise en place d’un numéro vert, le 3030, à la disposition des citoyens qui cherchent à se renseigner ou à signaler d’éventuels cas suspects de Coronavirus.
M. A. T.