Accueil Évènement Auto-confinement et campagne de désinfection

Bouira

Auto-confinement et campagne de désinfection

296

Le premier cas confirmé de coronavirus par les services de la DSP de Bouira a rapidement rappelé à l’ordre la population qui, dans une grande frange jusquelà, faisait fi des recommandations et des mesures sanitaires de sécurité pour éviter la propagation du Covid-19. D’autre part, depuis avant-hier, le marché hebdomadaire du chef-lieu de wilaya a fermé ses portes, de même que celui de Bechloul. Les citoyens, enfin ceux qui ne se sont pas confinés chez eux, étaient au marché couvert, qui lui était ouvert. Quant aux prix, ils ont légèrement augmenté par rapport à mardi, mais la mercuriale ne s’est pas apaisée pour autant. Les propriétaires de cafés de la ville de Bouira ont profité de cette journée de vendredi pour ouvrir les portes de leurs établissements assez tardivement, d’autant plus que la veille, les forces de l’ordre étaient intervenues pour leur exiger de ranger leurs chaises et tables, afin d’éviter que les clients s’attablent.

«Celui qui veut un café doit le prendre et partir. Aucun regroupement n’est toléré et si les tables et les chaises ne sont pas rangées, vous serez passibles de sanctions», ont averti les policiers. Il en fut de même pour les restaurants. D’ailleurs, hier, aucun restaurant n’a ouvert. A la gare routière et à l’ex-agence SNTV de Bouira, il n’y avait également pas foule. Et pour cause. Depuis la veille, les transporteurs se plaignaient du fait qu’il n’y ait pas de voyageurs, lesquels déploraient le manque de transport. En milieu de journée, sur la place publique de la vieille ville, l’heure était au nettoyage et à une vaste opération de désinfection.

Plusieurs personnes vêtues de combinaisons blanches, avec bavettes de protection, s’attelaient à l’aide de pulvérisateurs à nettoyer les abribus, les trottoirs ainsi que les devantures des magasins et façades avec de l’eau javellisée. De son côté, la DSP de Bouira, via un communiqué, rendu public, dans la journée d’hier, a annoncé que le cas avéré de coronavirus, placé en isolement, au niveau de l’hôpital Mohamed Boudiaf, se remettait rapidement et qu’il pourrait rejoindre son domicile dans les prochains jours. Par ailleurs, toujours selon le communiqué des services sanitaires de Bouira, quatre autres personnes sont suspectées d’avoir contracté le virus. Ces dernières ont été placées en isolement, en attendant les résultats des analyses envoyées à l’Institut Pasteur.
Hafidh B.