Accueil Évènement Benkhalfa appelle au renforcement du contrôle

Transfert des fonds

Benkhalfa appelle au renforcement du contrôle

52

L’ex-ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, a mis l’accent, hier à Alger, sur la nécessité de renforcer le contrôle sur les opérations de transferts des fonds en cette conjoncture politique que traverse le pays. Lors de son intervention sur les ondes de la chaine I de la radio nationale, M. Benkhalfa a appelé les responsables des banques au niveau des agences ainsi que les inspections générales à renforcer les mécanismes de contrôle sur les transactions financières.

«Il faut recourir à un état de siège en ce qui concerne les organismes financiers afin de préserver l’économie nationale», a-t-il souligné. M. Benkhalfa a plaidé pour la nécessité de juger toutes les personnes qui sont impliquées dans les affaires de corruption et de revoir tous les dossiers d’importation et des marchés publics, une fois que le pays retrouve sa stabilité. Il a tenu à saluer la mise en place par le ministère des Finances d’un comité de veille et de suivi chargé de suivre l’évolution des transferts en devises vers l’étranger.

Il convient de souligner que le ministère des Finances a procédé à la création dudit comité dans le souci de renforcer la vigilance en matière de transactions financières avec le reste du monde. Ce comité est composé de hauts fonctionnaires du dit ministère, de représentants de la Banque d’Algérie (BA) et de représentants de la communauté bancaire (ABEF). Il a pour mission de «s’assurer que les opérations de transferts en devises par les banques, en tant qu’intermédiaires agréés, sont exécutées dans le strict respect de la réglementation des changes édictée par la Banque d’Algérie».

Le même département a indiqué que les transferts de cash, relatifs à des exportations physiques de billets de banques, sont encadrés rigoureusement par la règlementation en vigueur. Ils font l’objet d’un contrôle strict au niveau des postes frontaliers par les services compétents.

Samira Saïdj