Accueil A la une Colloque sur l’alphabétisation

Colloque sur l’alphabétisation

UNIVERSITÉ DE BÉJAÏA - Faculté des lettres et des langues

141

L’auditorium du centre de recherche en langue et culture amazighes du campus Aboudaou de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa abritera, aujourd’hui lundi, les travaux d’un colloque national sur l’alphabétisation en langues nationales et étrangères.

Le thème retenu est : «Pratiques actuelles et perspectives d’avenir». Ces dernières années, des efforts ont été consentis par les pouvoirs publics pour atténuer les méfaits de l’analphabétisme en Algérie. Malgré les actions menées, selon des statistiques officielles, près de 9% de la population reste toujours analphabète. Comme de nombreux pays du monde, l’Algérie subit toujours les méfaits de l’analphabétisme. Afin d’en venir à bout, des actions sont menées. «Sur le terrain, l’alphabétisation en arabe est la mieux structurée. Elle propose des formations linguistiques et en mathématiques qui s’étalent sur trois niveaux (un programme officiel avec manuels et guides sont élaborés). Théoriquement, elle couvre tout le territoire national», expliquent des enseignants-chercheurs à la faculté des lettres et des langues de l’université de Béjaïa, ajoutant que «depuis quelques années, le tamazight bénéficie de mesures qui facilitent son enseignement. Sans bénéficier d’un programme officiel, des actions d’alphabétisation en sa faveur existent dans plusieurs villes du pays.»

Dans une moindre mesure, poursuit-on, le français ne manque pas d’attirer certains publics et est enseigné également dans les villes où une demande existe. Les linguistes de l’université de Béjaïa s’interrogent au passage : «Pourquoi, après une si longue lutte, l’analphabétisme n’est toujours pas vaincu», soulignant que le colloque, organisé par la faculté des lettres et des langues de l’université de Béjaïa, s’intéressera particulièrement aux formations linguistiques en alphabétisation et tentera de répondre à plusieurs questions, dont, entre autres, «en alphabétisation, qui enseigne quoi ? A qui ? Comment ? Dans quel but ? Les enseignements dispensés en alphabétisation ont-ils fait l’objet d’évaluations ? Par qui ? Quels en sont les résultats ?» Aussi, le colloque tentera de mettre la lumière sur l’aspect théorique de l’apprentissage linguistique de ces trois langues. Cela permettra, au niveau académique, de mieux faire connaître ce domaine à la communauté universitaire et ainsi lui ouvrir la voie à la recherche scientifique, à une meilleure prise en charge des publics peu ou jamais scolarisés grâce à la connaissance et à l’amélioration des pratiques des enseignants/formateurs, de valoriser l’alphabétisation et ses acteurs et permettre ainsi le développement de l’autonomie des publics en situation d’analphabétisme.
F. A. B.