Accueil Évènement Des maires FFS, RCD et FLN disent non également

Bouira

Des maires FFS, RCD et FLN disent non également

155

Dans une déclaration rendue publique avant-hier dans l’après-midi, onze maires de la wilaya de Bouira ont officiellement annoncé qu’ils rejettent la prochaine présidentielle et que, par conséquent, ils n’effectueront pas les démarches administratives pour l’élection du 4 juillet prochain, au niveau de leurs communes respectives.

Les signataires de cette missive, à savoir les maires d’Ath Mansour (RCD), Ouled Rached (FFS), Kadiria (FLN), M’Chedallah (FFS), Saharidj (FFS), Chorfa (FFS) et Aghbalou (RCD), Ath Leqsar, El-Esnam et Adjiba (tous d’obédience RND) et enfin Ahnif (PFJ), ont aussi assuré que la procédure de révision des listes électorales ne sera pas effectuée et que les bureaux des élections resteront fermés : «Vu la situation politique actuelle du pays et vu la mobilisation pacifique du peuple algérien pour un changement démocratique, nous annonçons notre refus catégorique d’organiser des élections au niveau de notre commune et de contourner la volonté de nos concitoyens qui aspirent légitiment à la démocratie et à la liberté.

Nous adhérons entièrement aux revendications légitimes de nos concitoyens, qui ne cessent de réclamer l’instauration d’une deuxième République avec une Constitution démocratique», ont-ils souligné, avant de soutenir la démarche des magistrats ayant, eux aussi, rejeté l’organisation des élections : «Nous réclamons aussi une transition démocratique, qui marquera une rupture avec les pratiques du passé. Nous suivons le pas des juges et des magistrats, et nous refusons d’organiser une énième mascarade électorale avec un code des élections caduc et une Constitution bafouée !», ont-ils ajouté dans la même requête, adressée au wali de Bouira.

Contacté hier par téléphone, les maires de M’Chedallah et de Saharidj, tous les deux d’obédience FFS, ont confirmé l’information, tout en assurant que d’autres maires de la wilaya de Bouira, issus d’autres formations politiques, ont donné leur accord pour la signature de cette déclaration : «La liste reste ouverte pour d’autres maires, qui nous ont donné leurs accords de principe. Au total, nous sommes une vingtaine et une nouvelle liste vous sera prochainement communiquée», a déclaré Kaci Idir, maire de M’Chedallah.

Oussama Khitouche