Accueil Évènement Des revendications en masse dans la liesse

Bouira

Des revendications en masse dans la liesse

129

Même si les températures dépassaient allègrement les 40 degrés, des milliers de citoyens ont participé à la 20ème marche populaire et
pacifique, hier à Bouira. Comme à l’accoutumée, les places publiques de Bouira étaient noires de monde bien avant l’entame de la marche.

Vers 13h30, la foule a commencé à descendre vers la place publique de la vieille ville. Les membres du gouvernement, les partis politiques, le chef de l’état-major, et les «cachiristes» en ont tous pris pour leur grade.L’emblème national était omniprésent avec le drapeau amazigh.

Arrivés devant la statue de l’Émir Abdelkader, des jeunes ont orné, comme les vendredis précédents, d’un drapeau amazigh le cavalier brandissant son sabre. «Adiroh adiroh», scanderont les marcheurs devant le siège de la wilaya en plus de «Y en a marre de ce pouvoir, y en a marre des généraux, y en a marre, y en a marre…» et «Menaâch El-Gaïd fi l’Harrach, la li laâr la lilaâr, policier wellar heggar’’.

Parmi la foule, plusieurs protestataires ont brandi des portraits de Matoub mais également du moudjahid Lakhdar Bouregaa : «Libérez
Bouragaa ! Libérez Ezawali ! Nous voulons que tous les détenus d’opinion soient immédiatement relâchés, de même que les jeunes ayant été emprisonnés pour avoir brandi des drapeaux amazighs…Nous ne sommes pas dans une dictature, l’Algérie est une démocratie, n’en déplaise aux généraux qui veulent détourner le mouvement pacifique en provoquant une guerre fratricide.

Le peuple est conscient, général, tu ne confisqueras pas nos droits d’exister», s’exprimera un manifestant à l’aide d’un mégaphone. «Djazayer matchi caserne, Djazayer horra dimocratia», «Libérez la justice», «Système dégage !», «Houkouma el hegarine, houkouma el cocaïne, Gaïd Salah adiroh, Bensalah adiroh, Bedoui adiroh, système adiroh», «Libérez l’Algérie», «Pouvoir assassin» et «Tahya Ldjazayer»
sont, entre autres, les slogans les plus repris tout au long de l’itinéraire.

À noter que les habitants de la ville de Bouira ont eu l’amabilité de mettre à la disposition des contestataire de l’eau fraîche, tandis que d’autres, du haut de leurs terrasses et balcons, les arrosaient sur la quasi-totalité du parcours. Les habitants de Bouira ont été, une fois de plus, au rendez-vous de l’Histoire par cette grandiose marche pacifique, qui s’est déroulée dans les meilleures conditions.
Hafidh Bessaoudi.