Accueil Évènement Des stèles à l’effigie de Matoub et d’Imache

Béni Douala

Des stèles à l’effigie de Matoub et d’Imache

267

La commune de Béni Douala, à quelques kilomètres de la wilaya de Tizi-Ouzou, a vécu hier mardi 25 juin 2019, un évènement grandiose à travers lequel il a été rendu un vibrant hommage aux deux figures emblématiques de la région d’Ath Douala, en l’occurrence Imache Amar, l’un des pionniers de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie et l’un des fondateurs de l’Etoile nord-africaine, et Matoub Lounès, le chanteur le plus adulé de sa génération, aimé surtout pour son combat identitaire, son courage, son franc-parler et son humanisme.

En effet, à cette occasion, un riche programme a été concocté par l’assemblée populaire de Béni Douala en collaboration avec la fondation Lounès Matoub du village Taourirt Moussa et l’Association Imache Amar du village Aït Mesbah. Le coup d’envoi de cet événement, a été donné solennellement à 10h30, par la pose de la première pierre des stèles à l’effigie d’Imache Amar et de Matoub Lounès et qui seront érigées à proximité du siège de la daïra.

Une allocution a été prononcée par l’édile communal M. Fekhar Amar à qui le projet lui tient à cœur depuis son installation à la tête de l’assemblée. «Nous allons réaliser un projet des plus significatifs car il est de notre devoir de rendre hommage à deux figures qui ont donné beaucoup de fierté à notre région qu’ils ont hissée dans les hautes sphères», affirme le premier responsable de la commune, avant d’ajouter : «Que tous nos concitoyens nous partagent cette fierté qui restera mémorable pour nous tous».

Les deux stèles seront érigées dans les délais impartis, selon un élu à l’assemblée qui assure qu’une étude sera menée pour la réalisation de cette œuvre d’art et qu’un appel d’offres sera lancé pour la confier à une entreprise. Elle sera la première du genre dans la daïra de Béni Douala qui a vu naître de grandes personnalités historiques, sportives et artistiques. «L’on ne peut que se réjouir de cette réalisation projetée qui donnera à coup sûr un autre attrait à la daïra de Béni Douala», résumera un citoyen visiblement tout ému de voir se concrétiser ces œuvres qui renseigneront sur la valeur des hommes qui luttent.

Le programme s’est poursuivi à la maison de jeunes Aggar Mohamed de Béni Douala où des témoignages ont été apportés sur la vie et l’œuvre de Imache Amar et de Matoub Lounès, en présence de leurs familles ainsi que des représentants de l’Association Imache Amar et de la fondation Lounès Matoub. La cérémonie a été clôturée par une collation au profit des présents à cette journée.
Lyes Mechouek