Accueil Évènement Des villageois maintiennent le blocus de la RN12

Oued-Ghir

Des villageois maintiennent le blocus de la RN12

703

Des habitants de quelques localités, dans la commune de Oued-Ghir, ont procédé, hier encore pour la deuxième journée consécutive, à la fermeture de la RN12, entre Oued-Ghir et El-Kseur, à hauteur de la station d’essence située face à l’entreprise Kolirama.

Ils réclament aux autorités concernées l’amélioration de leurs conditions de vie, entre autres, la réfection des routes, la réalisation des réseaux d’assainissement, l’amenée du gaz de ville et d’une ligne de fibre optique dans leurs villages.

La RN12 est l’axe principal qui permet de rejoindre la RN26 et aux habitants de la vallée de la Soummam de se rendre au chef-lieu de la wilaya et à leur lieu de travail. La fermeture de cette route perturbe énormément la circulation automobile. Elle oblige ses usagers à faire un détour par Amizour et à emprunter la RN75 qui est habituellement très encombrée.

Dans les files des voitures bloquées, il y a des élèves et des étudiants qui doivent rejoindre, à l’heure, leurs salles d’études, des malades qui se rendent en urgence dans les hôpitaux, des parturientes à évacuer dans les cliniques d’accouchement, des camions de gros tonnages qui doivent livrer leurs cargaisons. Avant de procéder à cet acte, les protestataires ont-ils tenu compte de tous ces facteurs?

Le choix même de l’endroit du blocage n’est pas innocent puisqu’il empêche les automobilistes d’éviter le lieu de fermeture et emprunter la route de Toudja et d’Amtik pour se rendre à Béjaïa. Le seul point positif qui plaiderait en leur faveur c’est d’avoir, la veille, prévenu, via les réseaux sociaux, les usagers de la RN12 de leur action.

A noter que les autorités concernées, à savoir le P/APC de Oued-Ghir et le chef de daïra de Béjaïa, se sont déplacées jusqu’à l’endroit de la fermeture de la route afin de convaincre les protestataires de libérer la voie. Mais bien que leur déplacement ait été vain, ils ont tout de même promis aux manifestants de ne ménager aucun effort pour satisfaire leurs revendications.

B Mouhoub.