Accueil Évènement Deuxième jour des épreuves sans couacs

EDUCATION - Examen du BEM

Deuxième jour des épreuves sans couacs

34

Les épreuves de l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM) se sont poursuivies, hier, pour leur deuxième journée. A leur sortie des salles d’examen, les candidats étaient confiants et sereins. En effet, ces futurs lycéens semblaient satisfaits aussi bien des sujets proposés que des conditions du déroulement de l’examen. Le deuxième jour, trois matières étaient au programme. Les candidats ont eu droit dans la matinée aux épreuves de mathématiques et d’anglais et dans l’après-midi à celle d’histoire-géographie.

Un sentiment d’optimisme général a prévalu, hier, parmi les élèves, quant à un passage au cycle secondaire avec d’excellentes moyennes. Lors d’une tournée à travers plusieurs centres d’examen à Alger, les candidats dans leur majorité ont exprimé leur optimisme quant à leur réussite. «Contrairement à ce à quoi nous nous attendions, l’épreuve de mathématiques était abordable. Il en est de même pour l’épreuve d’anglais qui était à la portée de tous», confie un jeune candidat. Ses camarades affirment à leur tour que les deux épreuves de la matinée étaient «abordables et conformes au programme».

«C’était facile!», exultait un groupe d’élèves à leur sortie du centre d’examen El Idrissi, sis à la place du 1er-Mai. «Je redoutais l’épreuve de mathématiques mais, finalement, les sujets proposés étaient faciles et à la portée de tous», lance un candidat qui affichait une mine soulagée. «Les exercices n’étaient pas très compliqués. Ils étaient faciles à traiter», ajoute un autre candidat avec un grand sourire. Ces futurs lycéens nous ont néanmoins confié qu’ils espèrent que «les épreuves de sciences naturelles et de français, programmées pour demain, soient aussi abordables».

À noter que l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM) session 2019 prendra fin aujourd’hui par les épreuves de langue française, sciences naturelles et langue amazighe. Pour parer à la fuite des sujets, des brouilleurs et des caméras de surveillance ont été, comme prévu, mis en place au sein de tous les centres d’examen. Avant d’entrer en salle, les élèves ont dû se délester de leurs cartables, de leurs téléphones et de tout autre appareil technologique à l’entrée des établissements jusqu’à la fin des épreuves. S’agissant des résultats de cet examen national, ils seront proclamés le 1er juillet prochain.

L. O. CH