Accueil Évènement Etudiants et administration parviennent à un deal

Universite de Béjaïa

Etudiants et administration parviennent à un deal

86

Hormis la journée de mardi, où la communauté universitaire de Béjaïa, (étudiants, enseignants et travailleurs ATS), organise une marche pacifique dans les rues du chef-lieu de wilaya pour soutenir le mouvement populaire dans son combat réclamant le départ du système et maintenir la pression sur les décideurs, les cours continuent de se tenir le plus normalement du monde, au niveau des deux campus de l’université Abderrahmane-Mira, a rassuré l’administration rectorale. Il est vrai, qu’au départ, au lendemain du 22 février, les cours avaient été interrompus durant plusieurs jours, laissant place à l’incertitude. Le spectre de l’année blanche commençait même à planer.

Toutefois, grâce à la lucidité des enseignants et travailleurs de l’université de Béjaïa, un compromis a été trouvé pour que la communauté universitaire reste mobilisée, en vue d’assurer la continuité «d’une formation de qualité et valider l’année universitaire, en cours». D’ailleurs, le Conseil national des enseignants du supérieur (CNES), section locale, avait appelé à la reprise des cours, dès le retour des vacances du printemps. «Nous avons appelé tous les enseignants et tous les étudiants à reprendre les cours, les TD et les TP depuis la dernière reprise des vacances.

Nous essayerons de garder la dynamique sans perturber la pédagogie, car nous ne permettrons jamais que seuls les étudiants de l’université de Béjaïa soient pénalisés», a confié un membre du CNES de Béjaïa. La reprise des cours s’est faite progressivement, a-t-on constaté. Ainsi, la situation pédagogique semble maîtrisée à l’université Abderrahmane-Mira et le retard enregistré au début de ce second trimestre est «récupérable grâce à la détermination des enseignants et la prise de conscience des étudiants». «Nous redoublerons d’efforts pour rattraper le retard pédagogique de ce second semestre», ont rassuré les enseignants et le personnel ATS de l’université, regroupés dans un seul Collectif.

Pour sa part, l’administration rectorale a approuvé la proposition des étudiants et des enseignants concernant le report des examens de rattrapage du premier semestre à une date ultérieure. Soucieux également de terminer l’actuelle année académique dans les délais, le recteur de l’université de Béjaïia, qui reconnait le droit de la communauté universitaire à manifester, a appelé à une concertation entre les Comités pédagogiques, les enseignants et les étudiants, pour établir une programmation des examens de rattrapage du premier semestre.

B. S.