Accueil Évènement Grand élan de générosité des opérateurs privés

Soutien aux établissements hospitaliers de la wilaya

Grand élan de générosité des opérateurs privés

350

Le formidable élan de solidarité des investisseurs locaux à l’égard de la communauté hospitalière et du secteur de la santé de la wilaya de Béjaïa pour lutter contre l’épidémie du coronavirus continue. Après la Laiterie Soummam qui s’est distingué avec un généreux don de plusieurs ambulances médicalisées, au profits des établissement sanitaires à travers plusieurs wilayas du centre du pays, le groupe Ifri, qui a offert 10 kits de respiration artificielle et de réanimation aux hôpitaux de la région, c’est au tour de Béjaïa Mediterranean Terminal (BMT), une filiale de l’entreprise portuaire de Béjaïa, de faire un don de trois lits de réanimation ainsi que trois moniteurs au profit des structures de santé de la wilaya, a indiqué la cellule de communication de la wilaya sur sa page Facebook.

Il faut dire que depuis l’enregistrement des premiers cas de patients atteints du Covid-19 sur le territoire de la wilaya, de nombreuses actions de solidarité, déclinées sous diverses formes, ont été enregistrées, pour renforcer ou pallier aux faiblesses du secteur sanitaire public. «Partout, des initiatives se multiplient pour sensibiliser sur les risques de l’épidémie, mais également pour faire des dons d’équipements médicaux au profit de nos établissements de santé.

Grâce à la générosité des donateurs de notre wilaya, plusieurs respirateurs ont été acquis pour nos hôpitaux», a souligné la même source. Pour sa part, l’APW de Béjaïa a exprimé, dans un communiqué rendu public, «ses vifs remerciements pour tous les investisseurs et bienfaiteurs qui se sont mobilisés pour doter nos EPH de moyens médicaux et qui ont réussi à dénicher du matériel médical (tel que les respirateurs) dans les marchés internationaux malgré la concurrence rude».

Néanmoins, l’APW de Béjaïa déplore dans le même document le fait que «plusieurs investisseurs et bienfaiteurs trouvent du mal à acheminer des dons en moyens de protection, tests rapides et équipements médicales au profit de notre wilaya en l’absence de ponts aériens et des mesures restrictives». Dans le même sillage, les bienfaiteurs regrettent la cherté des frais d’acheminement par avion DHL, «qui coûtent jusqu’à 20% du prix d’acquisition», et le fait que les équipements achetés «sont envoyés sur plusieurs livraisons et en petites quantités».

Par conséquent, et dans le souci d’efficacité dans la gestion du temps et des moyens, l’APW de Béjaïa pense «qu’il est impératif de coordonner avec les bienfaiteurs les opérations d’acquisition pour les affréter par des vols spéciaux». Pour les élus locaux, il s’agit-là «du minimum de service que les autorités doivent mettre en place et rapidement pour s’offrir les moyens de protection et l’équipement médical». L’APW de Béjaïa s’engage dans son communiqué «à accompagner tous les bienfaiteurs dans leurs actions de solidarité et de participation à l’effort de la lutte contre le Covid-19».

B. S.