Accueil Évènement La majorité se déchire

TIZI OUZOU - APC de Souk El-Tenine

La majorité se déchire

357

Rien ne va plus dans la majorité FFS au sein de l’APC de Souk El Tenine, au sud de Tizi-Ouzou. Même si ce n’est plus un secret de polichinelle, cette histoire de scission de l’exécutif entre deux clans différents, l’un conduit par Slimane Khermous, le P/APC fidèle à la direction du parti (M. Laskri) et l’autre proche des frondeurs, il n’en demeure pas moins que ce dernier groupe, composé de quatre élus, vient de rendre publique une déclaration à travers laquelle il se démarque de la gestion des affaires de la collectivité.

«Ce démarquage est le résultat de notre désaccord avec les décisions prises unilatéralement pas le P/APC», lit-on dans cette courte déclaration relayée sur les réseaux sociaux à travers plusieurs pages de la commune de Souk El-Ténine. Il faut dire que le torchon brûle entre ces deux parties et que rien ne semble l’éteindre pour l’heure. Bien au contraire, la tension ne cesse d’aller crescendo au point où le maire a qualifié ses ex camarades d’«élus fonctionnaires et soldats de leur chef corrompu». Et là, dans toute la circonscription de Mâatkas, chacun y va de sa propre version quant à ce chef corrompu visé par l’édile de Souk El-Ténine. Aussi, il y a lieu de souligner que cette position, pour le moins perplexe de ces élus protestataires, a suscité de nombreuses interrogations chez la vox populi locale.

Cependant, il importe de convenir qu’il n’est pas politiquement correct de se rebeller contre un maire et de continuer à exercer dans son exécutif. En tout état de cause, la guerre est déclarée, comme répondra le P/APC dans l’une de ses interventions sur les réseaux sociaux, et il est certain qu’on reparlera de cette histoire qui défraie actuellement la chronique dans cette commune montagnarde de Tizi Ouzou.

I Lounès