Accueil Évènement La soif même en plein hiver !

BOUKHELIFA - La mairie fermée hier par des villageois

La soif même en plein hiver !

215

Des dizaines de citoyens du village Idjehninène, dans la commune de Boukhelifa, à l’Est de la wilaya de Béjaïa, ont procédé, hier matin, à la fermeture du siège de leur APC, pour réclamer une meilleure distribution de l’eau potable. Même en plein hiver, se plaignent-ils, le liquide précieux coule rarement des robinets au niveau de ce village rural, alimenté à partir d’une source naturelle et d’un forage. Les protestataires, qui se sont rassemblés tôt le matin devant la mairie en question pour attirer l’attention des responsables locaux, disent vivre le calvaire au quotidien : «Les robinets sont à sec depuis plusieurs jours», déplorent-ils, réclamant une alimentation suffisante et régulière en eau. Pour s’approvisionner en cette denrée vitale, les habitants de ce village l’achètent à des prix exorbitants auprès colporteurs d’eau. Dans sa tentative d’apaiser et de calmer les esprits, le maire de Boukhelifa, tout en reconnaissant la légitimité de la revendication de ses concitoyens, a annoncé l’inscription par l’APC et la direction de l’hydraulique de deux projets visant justement à renforcer l’alimentation en eau potable (AEP) au niveau de ce village.

«Nous avons inscrit dans le cadre des PCD un projet de réalisation d’un forage pour renforcer et améliorer l’alimentation en eau potable au niveau de ce village. Il y a un aussi autre projet, retenu par la direction de l’hydraulique, qui va renforcer, à coup sûr, les capacités de pompage de l’eau à partir d’une source naturelle. Une fois ce projet réceptionné, ce problème du manque d’eau sera réglé», a promis l’édile communal. Celui-ci, tout en appelant les protestataires à la sagesse et à privilégier la voie du dialogue, a expliqué que les services de l’APC ont décidé, pour le moment, d’une distribution de l’eau potable une fois sur trois jours, «pour que l’approvisionnement des différents villages de la commune soit équilibré». Par ailleurs, il a rappelé aux protestataires que «la fermeture du siège de l’APC n’est pas une solution, car cette action pénalise toute la population». «Nous avons établi un programme de distribution de l’eau un jour sur trois pour satisfaire tous les villages de la municipalité, en attendant la réception des projets inscrits dans le secteur de l’hydraulique», a-t-il encore affirmé.
B. S.