Accueil A la une La totalité du projet livrée d’ici janvier 2020

BÉJAÏA - Modernisation de la route des gorges de Kherrata

La totalité du projet livrée d’ici janvier 2020

673

Les travaux de creusement du dernier tunnel, prévu dans le cadre du projet de modernisation de l’ancienne route des gorges de Kherrata, viennent d’être achevés dans les délais impartis.

Le constat a été fait, avant-hier, le wali de Béjaïa lors d’une visite de travail et d’inspection sur le terrain. «Les délais fixés pour la réalisation de ce tunnel, dont la longueur est de 465 mètres linéaires, ont été respectés par l’entreprise turque OZGÜN, chargée de réaliser ce projet qui concerne la modernisation et la réhabilitation des gorges de Kherrata.

Les travaux ont été achevés en deux mois. C’est une prouesse réussie grâce à l’expérience et au savoir-faire des travailleurs. Le creusement était difficile, mais nous avons pu relever le défi», a indiqué, sur place, Ahmed Maabed, le wali de Béjaïa. Pour rappel, lors de sa visite au niveau de ce chantier, au mois de mai dernier, le premier responsable de la wilaya avait mis en garde l’entreprise turque contre tout retard injustifié. «Il n’y a pas de problème d’opposition citoyenne, ni de provisions en explosif ou de nature technique qui puisse justifier des retards. Il faut respecter les délais que vous avez avancés», avait-il annoncé aux responsables d’OZGÜN.

La réception de la totalité du projet de modernisation des gorges de Kherrata est prévue pour le début de l’année 2020, a promis le responsable de l’entreprise. Lancés en novembre 2018 pour un montant de treize milliards de dinars, les travaux engagés dans le cadre de ce projet concernent l’aménagement de l’ancienne route des gorges de Kherrata en deux voies bidirectionnelles sur 7,6 km, comprenant la réalisation de trois tunnels d’une longueur globale de 1 130 mètres linéaires. Un tronçon de 1,5 kilomètre de cette route a été déjà livré et mis en service.

Selon la direction des travaux publics de Béjaïa, la modernisation de cette route permettra, une fois mise en service, d’assurer une meilleure fluidité de la circulation avec la wilaya limitrophe de Sétif et désengorgera la RN9. Celle-ci draine quotidiennement un trafic qui dépasse les 22 000 véhicules avec des pointes de 30 000 v/jour durant la période estivale. Il faut aussi signaler que la RN9, reliant la wilaya de Béjaïa à Sétif, est un axe important et stratégique, classé comme réseau économique de base (REB).

En effet, ce tronçon routier lie le port de Bejaïa aux wilayas de l’Est du pays, d’où la nécessité et l’urgence de livrer ce projet pour fluidifier la circulation automobile. Par ailleurs, la DTP a bénéficié d’une autre opération de réhabilitation globale et de mise à niveau de l’ancien tunnel de Kherrata, long de 6 200 mètres linéaires. Une enveloppe financière de l’ordre de 200 milliards de centimes, destinée à lancer les travaux de rénovation de ce tunnel avant la fin de l’année en cours, a été déjà accordée par les pouvoirs publics. Il s’agit là de la première tranche d’un budget global de 480 milliards de centimes que nécessiterait cette opération de réhabilitation et de modernisation, conformément aux conclusions et aux recommandations du bureau d’études ayant réalisé l’étude de mise à niveau du système de sécurité et d’aération de cet ouvrage d’art. Celui-ci, mis en service pour la première fois en 1988, s’est amplement dégradé et son système de sécurité présente plusieurs défaillances.
B. S.