Accueil Évènement La visite du wali à Tadmaït perturbée !

Tizi-Ouzou

La visite du wali à Tadmaït perturbée !

454

En visite d’inspection sur les chantiers du barrage d’eau de Souk N’Tléta et des 271 logements destinés au relogement des expropriés, le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Djemaâ, n’a pas pu aller au bout de sa visite. Huée et chassée à coups de pierres, la délégation, escortée par les services de sécurité, a dû quitter dans la précipitation le site des 271 logements (Tadmaït), deuxième étape de la visite, pour éviter tout débordement.

«Au barrage de Souk N’Tléta, première escale de la visite, le wali et sa délégation ont eu droit à un exposé sur la situation du chantier et sur l’avancement des travaux. Il a également écouté les doléances soulevées par des expropriés qui ont signalé et regretté le retard qu’accuse l’opération de leur relogement», a indiqué une source présente sur place.

A noter que le chantier des 271 logements destiné aux expropriés est scindé en deux lots, à savoir 118 unités, ayant atteint un taux d’avancement de 98%, et 152 achevées à 50%. Pour cette opération de relogement, l’ANBT avait prévu, pour rappel, deux étapes différentes, ce que les expropriés refusent et exigent un relogement pour tous et en même temps».

A l’occasion de la visite du wali hier, ces derniers ont alors réaffirmé leur exigence. Sur le site des logements, certains des protestataires, rejoints par de jeunes manifestants, ont hué et lancé des pierres en direction de la délégation. Prise à partie, cette dernière n’a eu d’autres solutions que de quitter les lieux. Les frondeurs n’ont pas manqué de crier leur rejet du système et de ses représentants : «Tetnahaw Ga3», scandaient-ils.

A rappeler que le barrage de Souk N’Tléta, lancé en 2012 pour un délai initial de 24 mois, a connu jusque-là plusieurs arrêts à cause d’oppositions et de protestations de riverains, réclamant indemnisation et relogement.

A présent, le chantier a été relancé. A ce propos, le directeur de l’hydraulique, Mokrane Djouder, a assuré récemment «que toutes les contraintes sont désormais levées», précisant que «le taux d’avancement des travaux a atteint 63%» et que la date prévisionnelle de la réception et de la mise en eau de l’ouvrage est pour «début 2020». S’agissant du relogement des expropriés, il a noté que que «178 unités seront prêtes et distribuées en août 2019, leur taux d’avancement actuel étant de 98%. Quant aux 152 logements restants, ils sont à 50 %.»
Hocine T.