Accueil Évènement Lancement de l’opération de nettoyage des plages

Béjaïa

Lancement de l’opération de nettoyage des plages

225

La saison estivale, qui débutera officiellement le 1er juin prochain, approche à grands pas. La wilaya de Béjaïa, région balnéaire par excellence, avec ses côtes Ouest et Est s’étalant sur plus de 100 kilomètres, s’apprête, comme à chaque été, à accueillir des milliers de vacanciers et de touristes.

Pour permettre justement aux estivants de passer des vacances agréables, le wali Ahmed Maâbed a réuni, lundi dernier, certains directeurs de son exécutif, à savoir le DTP et ceux des directions des ressources en eau et de l’urbanisme, en prévision du lancement, hier mercredi, d’une grande opération de nettoyage des plages du littoral Est de la wilaya. «Des instructions ont été données à ces responsables afin de mobiliser des engins et camions pour aider les chefs de daïra à nettoyer ces plages, qui seront ouvertes à la baignade à partir du 1er juin», a indiqué la cellule de communication de la wilaya.

La direction du tourisme et la DJS, qui a fait appel à des associations partenaires, avaient déjà lancé, il y a quelques semaines, des opérations de nettoyage ponctuelles de quelques plages de la côte Est. Mais depuis hier mercredi, il est question de mettre les bouchées doubles en mobilisant le maximum de moyens matériels et humains, en vue de faire le grand toilettage des plages qui seront autorisées à la baignade. Les APC des communes côtières ont été également sollicitées par le wali de Béjaïa pour prendre part à cette grande opération, visant à débarrasser les plages de la côte Est des saletés et immondices qui les jonchent.

Actuellement, ces plages sont envahies par des sachets, canettes de bières vides, bouteilles en plastique, cartons, branches d’arbres, verres, déchets ferreux et autres détritus, ce qui offre un décor déplaisant. Le littoral Est de la wilaya de Béjaïa, réputé pour ses longues plages au sable fin et doré, à Tichy, Aokas, Melbou et Souk El-Tenine, sera sans doute pris d’assaut, cet été aussi, par des milliers d’estivants des quatre coins du pays.

Toutefois, nombreux sont les citoyens à penser que ces actions de nettoyage doivent s’étendre au niveau des centres urbains des communes côtières, qui croulent sous les ordures faute d’une collecte régulière des déchets ménagers. C’est particulièrement le cas de la commune d’Aokas, qui connaît une catastrophe écologique depuis la fermeture, au mois d’octobre dernier, de l’ancienne décharge où les déchets de la municipalité étaient acheminés et incinérés. Malheureusement, la fermeture de cette décharge sans qu’une solution ne soit trouvée pour la remplacer a donné lieu à la prolifération de dépotoirs sauvages à ciel ouvert.

Dans un autre chapitre, l’on s’attend à ce que les autorités de wilaya entament une opération de démolition des constructions illicites érigées par des particuliers sur le littoral, notamment au niveau de la côte Ouest. L’année dernière, des dizaines de baraquements ont été démolis et des espaces, squattés depuis des années par des individus, avaient été récupérés.

B. S.