Accueil Évènement L’APC d’Akbou refuse d’encadrer l’élection

Présidentielle

L’APC d’Akbou refuse d’encadrer l’élection

544

Les élus de la commune d’Akbou ont décidé de «boycotter l’élection présidentielle» prévue pour le 4 juillet prochain. Une décision qui a été prise en marge de la 14ème session ordinaire de l’APC tenue, hier matin, au niveau de la salle des délibérations. L’APC d’Akbou, troisième plus grande ville kabyle, a ainsi emboîté le pas à celle de Tinebdar, dont le président a annoncé, via un live Facebook, «le rejet de cette élection» et «le refus de son encadrement».

«Je propose d’introduire un point exceptionnel à l’ordre du jour qui consiste a débattre de la situation actuelle que traverse l’ensemble du pays», a proposé Said Tifraouine, élu au niveau de l’assemblée. Une démarche qui a été validée par l’ensemble des 23 élus. Par ailleurs, lors du débat ouvert, les maires des 52 communes que compte la willaya de Béjaïa ont été appelés, à «se concerter» et «être partie prenante dans ce mouvement».

«En dépit de nos différentes visions, nous, élus de Béjaïa et de l’ensemble de la Kabylie, pouvons nous constituer comme une force pour le changement», dira Mouloud Salhi lors de son allocution. L’édile communal a ensuite rappelé le rôle prépondérant que joue la Kabylie dans chaque processus démocratique. Il est de ce fait «inconcevable», ajoutera-t-il, d’organiser des élections sous la tutelle des responsables d’institutions « honnies» et «rejetées» par le peuple. De son côté, M. Ibalidène Boussaâd a salué «cet éveil» de la conscience collective qu’il considère «universelle» et qui pourra, selon lui, donner une autre vision des revendications pour le monde entier.

M. Ch.