Accueil Évènement Le budget supplémentaire rejeté

APC d’Aïn El-Hammam

Le budget supplémentaire rejeté

67

Une situation de blocage risque de s’installer à la mairie d’Aïn El-Hammam, suite à la démission des membres de la Coalition née au début de l’actuel mandat, entre le FFS et le RCD de l’exécutif communal. Mais bien qu’ils aient abandonné leurs postes de vice-présidents, il y a plus de deux mois, les contestataires continuent de sièger au sein de l’Assemblée comme de simples élus. La situation embarrassante qui règne s’est faite jour depuis avant-hier.

En effet, jeudi, les élus ont été invités à une session extraordinaire tenue en public, au niveau de la salle de délibération, sise au siège de l’Assemblée. L’ordre du jour de la rencontre, affiché au niveau du hall de la mairie, comprenait deux points dont le plus urgent était «l’approbation du Budget supplémentaire (BS) de l’exercice 2019». Après la lecture, plusieurs fois interrompue, du document distribué auparavant aux élus, par une secrétaire, le vice-président Mohand Saïd Aït Salah, président de séance, en l’absence du maire, a demandé aux concernés de donner leur avis et d’apporter, éventuellement, des changements à certains articles du BS proposé.

Des explications ont été alors fournies sur des chapitres qui avaient attiré l’attention des élus pour insuffisance ou exagération. Et après maintes discussions, le vice-président, Aït Salah Mohand Saïd, président de séance, a proposé d’aller au vote à main levée. Ce dernier s’est alors soldé par 10 voix de la Coalition contre et les 8 voix du MPA dont est issu le maire pour. Signalons que l’ordre du jour soumis aux présents, en début de séance, a été approuvé à l’unanimité. A noter que l’Assemblée est actuellement composée de dix-huit élus, suite à la démission de l’une de ses membres.

A. O. T.