Accueil Évènement Le FLN se félicite de la candidature de Bouteflika

Présidentielle 2019

Le FLN se félicite de la candidature de Bouteflika

41

Le FLN a salué, dimanche dans un communiqué, la candidature de Bouteflika à la prochaine présidentielle, ajoutant que son programme renfermait une vision claire et précise de la prochaine étape.

Le FLN a cautionné l’annonce de M. Bouteflika de sa candidature à l’élection présidentielle du 18 avril, réaffirmant ainsi sa satisfaction de cette décision qui « reflète avec sincérité », son engagement « au service de sa patrie et sa disposition constante à se sacrifier pour l’Algérie, par fidélité au peuple algérien, à ses compagnons, parmi les vaillants chouhada et moudjahidine ».

La candidature de M. Bouteflika intervient, poursuit le communiqué, « en réponse à l’appel émanant de larges franges de la société, en tête desquelles, les enfants du parti FLN, fidèles à leur Président, ainsi que des organisations nationales, organisations estudiantines et des organisations de la société civile ».

Il s’agit là, d’après le communiqué, d’une marque de « sa grande confiance en le peuple algérien, qui n’a eu de cesse d’affirmer, à chaque échéance présidentielle, son soutien au président afin de poursuivre sa direction et parachever son programme prometteur et ambitieux ».

Le parti FLN a tenu à réaffirmer « la mobilisation de toutes ses capacités pour réaliser la victoire de son candidat à cette élection » qu’il qualifie de «déterminante pour l’Algérie».

L’appel du président Bouteflika à la tenue, s’il est élu, d’une conférence nationale à laquelle seront conviées toutes les forces politiques, économiques et sociales, prouve une nouvelle fois ses sages orientations et ses visions éclairées en matière d’établissement des fondements de la paix,de la réconciliation et de la démocratie ainsi que du renforcement des fondements de l’Etat et ses institutions et la relance de l’Algérie sur le chemin de la force », et ce « dans le cadre de l’unité, de la solidarité et de l’implication des différentes forces nationales politiques et intellectuelles », estime le FLN.