Accueil A la une Le wali inaugure le marché de Yennayer

Tizi Ouzou

Le wali inaugure le marché de Yennayer

2729

Hier durant la matinée, M. Mohamed Djemaâ, wali de Tizi Ouzou, a présidé la cérémonie de l’ouverture officielle du marché de Yennayer dans l’enceinte de la Maison de la culture Mouloud Mammeri de la ville. À l’occasion, les nouveaux espaces flambants neuf du théâtre de verdure retapé et élargi, quoi que pas encore inaugurés officiellement, ont été ouverts pour accueillir les stands d’expositions variées. Aux côtés du wali, le directeur de la maison de la culture et nombre de cadres du secteur ainsi qu’une importante assistance de nombreux citoyens de tous les âges et des deux sexes.

Sur place, où des expositions ont été mises en place, les présents ont pu admirer les travaux exécutés par les femmes et constater la diversité de leurs produits. «A travers ces expositions, nous avons constaté la variété et la richesse des produits relevant de différentes wilayas. Cela nous a permis de constater que leur qualité est de haut niveau. Cette richesse culturelle, ce patrimoine, aussi bien local que national, sont à préserver», a indiqué le wali Djemaâ.

Ce dernier en a profité pour parler des différents dispositifs de l’État, à savoir les formules d’incertion et de création de petites entreprises à travers les programme de l’Anjem, de l’Ensej, qui accompagnent les artisans dans leurs projets. D’autre part, le wali a également soutenu qu’un «projet de fond est en voie et il s’agit d’une opération de recensement et d’action dans le sens à répertorier tous les produits qui sont fabriqués dans la wilaya pour en faire des produits culturels et touristiques, car Tizi Ouzou est une wilaya qui nécessite des renforcements dans le secteur.»

M. Djemaâ a par ailleurs saisi l’opportunité pour féliciter tous les artisans ainsi que les citoyens participant à la célébration de Yennayer, en particulier la femme. Quant à l’importance de cette journée, le même responsable a affirmé : «Si l’État algérien a décrété Yennayer journée chômée et payée, c’est aussi une reconnaissance de la profondeur du patrimoine culturel mais aussi identitaire du pays.» En tout les cas, ce marché désormais ouvert à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou offre l’embarras du choix aux visiteurs pour leurs différents achats. En outre, l’extension des espaces habituellement réservés aux expositions a permis d’inviter un nombre plus important de participants et partant d’artisans spécialisés. Des produits du terroir, du patrimoine culturel mais aussi des livres, essentiellement en tamazigh, sont disponibles sur place.

M A Tadjer