Accueil Évènement Les Algérois en force

Malgré le dispositif sécuritaire

Les Algérois en force

142

Le 31e vendredi de mobilisation populaire a été marqué, à Alger, par un important dispositif de police, déployé le long des ruelles du centre-ville. En dépit de l’impressionnant dispositif policier mis en place, les Algérois étaient encore au rendez-vous, pour revendiquer le changement pacifique. Dans la matinée, plusieurs arrestations ont été opérées dans les rangs des manifestants et les policiers en ont même empêché certains de se regrouper, toujours au centre-ville. Plusieurs fourgons de police ont été déployés également entre la place Audin et la Grande poste. Dans l’après-midi, les manifestants ont investi massivement Alger centre, pour réaffirmer leur engagement à l’occasion, 31 semaines après le déclenchement du Hirak.

Comme d’habitude, ils ont scandé plusieurs slogans hostiles au pouvoir : «État civil et non militaire», «On ne va pas s’incliner» et «Algérie libre et démocratique». Les manifestants ont, également, exprimé leur rejet catégorique quant à l’organisation de l’élection présidentielle, prévue le 12 décembre prochain. «Pas d’élections avec la bande» et «le peuple veut une nouvelle Constitution», ont-ils crié. Les protestataires ont, hier encore, exprimé leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications : «On ne va pas s’arrêter-là, on va continuer le chemin de protestation pour faire aboutir les revendications du peuple», a lancé une manifestante.

Un marcheur ajoute : «On veut un réel changement et une rupture avec l’ancien régime pour une Algérie nouvelle et un avenir meilleur pour nos enfants». Il est utile de rappeler que le chef de l’État, Abdelkader Bensalah, avait convoqué, dimanche dernier, le corps électoral en prévision de l’élection présidentielle dont la date a été fixée au 12 décembre 2019. Le Président par intérim affirme avoir fixé la date de ce rendez-vous crucial dans le «cadre de ses prérogatives constitutionnelles», ajoutant avoir procédé à la signature du décret présidentiel portant convocation du corps électoral.

«De par son importance, cette élection constituera une occasion sans précédent pour instaurer la confiance dans le pays, et ouvrira, par la même, la voie à notre peuple vers un horizon prometteur en matière de consolidation de la pratique démocratique», a-t-il assuré.

Samira Saïdj