Accueil Évènement Les antioxydants naturels en débat

UNIVERSITE DE BEJAïA - Séminaire international les 16 et 17 octobre

Les antioxydants naturels en débat

116

Le campus Targa Ouzemmour de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa abritera les 16 et 17 octobre prochains un séminaire international sous le thème : «Avancées sur les antioxydants naturels : Sources, mécanismes d’action et valorisation en santé». Cette manifestation scientifique, initiée par le laboratoire de biochimie appliquée de la faculté des sciences de la nature et de la vie, verra la participation d’une vingtaine d’intervenants nationaux et étrangers. L’objectif principal de ce séminaire, selon les organisateurs, «est de mettre en relief les questions liées aux antioxydants naturels et de rapprocher les acteurs universitaires et de recherche versant dans ce domaine d’études». Une attention particulière, indique-t-on, sera portée sur l’identification des antioxydants naturels, leurs mécanismes d’actions et leurs activités biologiques.

Les intervenants, dont certains viendront de France, d’Espagne, de Belgique et de Portugal, se pencheront également sur la provenance naturelle de ces substances. L’autre but assigné à ce séminaire international est «d’établir des liens avec le monde industriel pour le développement des antioxydants naturels dans différentes applications à retombées socio-économiques». En effet, les initiateurs de cet évènement sont convaincus que les antioxydants ont un grand impact sur l’industrie agro-alimentaire en tant qu’additifs alimentaires. Leur potentiel dans le domaine thérapeutique en tant que produits pharmaceutiques ainsi que leur importance dans le domaine des cosmétiques n’est pas aussi à négliger, a-t-on affirmé. Cet impact sera mis en exergue lors de ce séminaire.

Par ailleurs, les organisateurs veulent faire de cet évènement «un outil de transfert de connaissances et de technologies par l’implication d’acteurs du monde productif pouvant être sensibilisés à la réorientation de leurs choix pour la valorisation de substances naturelles». Dans un autre chapitre, la dimension internationale donnée à ce séminaire permettra, souligne-t-on, «l’échange d’expériences entre chercheurs et donnera l’occasion aux participants nationaux et internationaux de communiquer et de promouvoir leurs travaux mais aussi d’actualiser les connaissances relatives à ce domaine d’études».

Le programme de ces deux journées de séminaire se décline en quatre axes thématiques. Le premier est consacré aux «Antioxydants naturels bio-sourcés». Il s’agit de se pencher sur les sources des biomolécules antioxydantes, la biosynthèse, les procédés d’extraction et leur identification, etc. Le deuxième axe est dédié aux «Mécanismes d’action». Les intervenants qui animeront cet axe aborderont les fonctions des antioxydants naturels, leurs structures et familles chimiques, les mécanismes réactionnels in vivo et/ou in vitro, les conditions réactionnelles et les procédés d’utilisation. Le troisième axe concernera les «Applications thérapeutiques».

Les intervenants s’intéresseront aux effets antioxydants in vitro et/ou in vivo sur diverses pathologies. Le dernier axe thématique prévu durant ce séminaire est réservé aux «Applications agro-alimentaires et nutritionnelles». Les conférenciers programmés pour animer ce quatrième chapitre se pencheront sur les effets in vitro et/ou in vivo d’antioxydants naturels sur la préservation de matrices alimentaires, l’innovation et le développement de produits alimentaires et en nutraceutiques.

B. S.