Accueil Évènement Les avocats et les fonctionnaires de la SDC marchent

Bouira

Les avocats et les fonctionnaires de la SDC marchent

111

La mobilisation contre la candidature du président de la République pour un cinquième mandat ne faiblit pas à Bouira. En effet, après les étudiants et les élèves qui ont investi la rue dès le premier jour de la grève générale, hier lundi s’était au tour des avocats, des greffiers et des fonctionnaires de la SDC d’organiser des protestations et des marches à travers les rues du chef-lieu de la wilaya.

Les fonctionnaires de la SDC (Société de distribution du centre filière de la Sonelgaz) de Bouira, étaient les premiers à battre le pavé dès 9h du matin, après un rassemblement improvisé devant le siège de leur direction. Ces derniers, qui ont brandi des pancartes et des banderoles hostiles au pouvoir politique en place et réclamant un changement radical du système, se sont dirigés vers le siège de la wilaya.

«La SDC contre le 5e mandat», «Pour un changement radical», «Dégage FLN, Dégage RND», «Libérez l’Algérie», étaient, entre autres, les slogans soulevés par les fonctionnaires protestataires. Tout en long de leur trajet, les manifestants ont soulevé aussi des revendications pour la levée des sanctions contre les syndicalistes de cette entreprise et pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Arrivés près du siège de la wilaya, les fonctionnaires de la SDC se sont rassemblés au niveau de la placette de la maison de la culture, où un sit-in a été improvisé. Des dizaines de citoyens ont aussi rejoint la manifestation. Vers 10h30, s’était au tour des avocats d’emboiter le pas aux fonctionnaires de la SDC.

Ces derniers se sont rassemblés, dans un premier temps, dans la cour de justice de Bouira, avant d’entamer une marche qui a réuni une centaine d’avocats vêtus de leurs robes noires, mais aussi de greffiers et des attachés de la justice qui avaient organisé un rassemblement dès 8h du matin. La marche a été conduite par la bâtonnière de la wilaya, Mme Ouafia Sidhoum qui avait fait la lecture d’une déclaration, où elle a ouvertement appelé le président de la République à ne pas «briguer un cinquième mandat», tout en relatant les principales revendications de sa corporation : «Nous réclamons le respect des lois et de la constitution de la République.

Le dossier de la candidature du président de la République ne doit jamais être validé par le Conseil constitutionnel car il ne remplit plus les conditions pour occuper ce poste. Depuis le début du mouvement, les avocats ont soutenu le peuple dans sa quête pour la liberté, la démocratie et la dignité», a-t-elle déclaré. Les marcheurs, dont le nombre a dépassé les 120 participants, se sont dirigés par la suite vers le siège de la wilaya, en passant par les quartiers de la Cité-ouest, des 120 logements et de la rue Harkat.

Ces derniers se sont dispersés dans le calme vers midi. D’autres marches de protestation ont été aussi signalées durant la matinée d’hier sur le territoire de la wilaya de Bouira, notamment au niveau des communes d’Aïn-Bessem, Sour El-Ghozlane, Djebahia et Chorfa.

Oussama Khitouche