Accueil Évènement Les candidats se bousculent

Point d'ordre

Les candidats se bousculent

92

Par S Ait Hamouda

Les candidatures à l’élection présidentielle affluent à l’Autorité nationale indépendante des élections pour retirer les formulaires d’inscription. Aux dernières nouvelles, ils sont plus de 80 à s’agglutiner autour du siège de l’ANIE pour avoir le droit de postuler à la magistrature suprême. Cela est normal mais pour se porter candidat afin de présider au destin d’un pays de l’envergure de l’Algérie, il faut tout au moins avoir les aptitudes de le faire. Il se peut que nous ayons les prédispositions pour veiller au destin d’un pays mais quand il nous manque l’essentiel, nous ne pouvons ni faire semblant ni rajouter au superficiel pour induire l’erreur de croire qu’en la demeure, nous pourrions tromper notre monde.

Cela va de soi que nous ne tergiversons pas outre mesure que déposer sa candidature n’est pas une action du hasard mais de conviction, parce que la présidentielle n’est pas n’importe quoi. C’est la meilleure ou la pire des décisions voulues par le peuple. Nonobstant ses demandes insistantes, par-delà ses exigences, qu’elles soient sérieuses ou pas, elles se doivent d’être avisées et judicieuses pour prendre à témoin le monde des électeurs. Nous ne trompons pas de considérations, car se gourer est le plus mauvais geste que nous puissions faire dans ce suffrage.

Il se peut que l’on désire, par delà les limites qui nous sont accordées par cette élection, qu’elles soient suffisamment permissives ou non, il nous faut rassembler les desiderata et les soupçons que l’on a pour réussir à avoir une élection digne de ce nom. Les candidats qui se présentent depuis peu au portillon de l’ANIE se croient tous éligibles et pourtant, ils se savent exclus de la légitimité populaire dans leur majorité. Sinon, la meilleure façon de conclure cette opération est de déterminer les normes et de voir les conditions afin d’observer les décisions qu’elles soient les plus justes et les plus appropriées pour faire acte de présidentiable. Faire la queue pour avoir droit à se présenter à la présidentielle est une chose et l’avoir en est une autre.

S. A. H.