Accueil A la une Les dégâts toujours pas réparés !

TIZI-OUZOU - Intempéries de novembre 2018

Les dégâts toujours pas réparés !

399

L’enveloppe financière de 89 milliards de centimes accordée à la wilaya de Tizi-Ouzou pour la prise en charge des dégâts occasionnés par les intempéries de… novembre 2018, à travers 19 daïras, n’est toujours pas encore consommée.

Ce qui sous entend que les réparations n’ont pas été faites. A ce jour, aucune opération inscrite dans ce cadre n’est lancée à ce jour, hormis celle relative à la réhabilitation de la plage de Tassalast à Tigzirt.

Le président intérimaire de la Commission aménagement du territoire de l’APW, Aït Benamara Saadi, a indiqué dans ce sens : «En effet, hormis les opérations de réhabilitation de la plage de Tassalast, qui sont en voie d’achèvement, le reste des opérations, à travers plusieurs localités dans 19 daïras, tarde à être lancé. La subvention a été allouée, en décembre 2018, mais les lenteurs administratives bloquent le lancement des travaux. Lors de notre réunion, lundi dernier, avec les chefs de service de la Direction des travaux publics et de la Direction des ressources en eau, nous avons insisté sur l’importance de réaliser tous les travaux retenus avant la saison hivernale prochaine et de prendre les mesures préventives pour éviter que de tels drames se reproduisent à l’avenir.»

A signaler que l’enveloppe de 89 milliards de centimes a été scindée en deux parties : Quelques 28 milliards de centimes ont été affecté à la Direction des travaux publics pour des travaux de confortement, de gabionnage et de réparation des ouvrages.

La Direction des ressources en eau, pour sa part, a bénéficié de près de 58 milliards de centimes pour le curage, le nettoyage des oueds et des talwegs ainsi que la réhabilitation de 21 conduites d’assainissement endommagées par les crues. Concernant la Direction des ressources en eau, qui a eu au total 58 milliards, notre interlocuteur, interrogé sur la nature des travaux, a expliqué : «La DRE a partagé cette subvention en deux parties : quelques 15 milliards ont été affectés aux travaux de curage des oueds et des talwegs, à hauteur de 33 300 mètres linéaires, et près de 38 milliards de centimes ont été réservés à la réhabilitation des conduites d’assainissement (21 440 mètres linéaires), la réparation de 2 665 mètres linéaires de caniveaux, en plus de 7 280 m3 de gabions.»

Concernant la répartition de la subvention de 28,3 milliards, destinée à la Direction des travaux publics, notre interlocuteur relève que «la DTP a travaillé en solo sans prendre en compte le constat établi par notre commission. Nous avons remarqué que la répartition de la subvention allouée à la DTP est irrégulière.

Des localités n’ayant enregistré que des dégâts minimes ont eu des montants élevés et d’autres ayant enregistré plus de dégâts ont bénéficié d’un montant insuffisant. Nous avons du coup rejeté la répartition effectuée par la DTP et nous allons tenir une autre réunion avec cette dernière, en présence du P/APW, pour répartir équitablement le budget, tout en tenant en compte le constat établit par la Cellule de crise créée à cet effet».
Hocine T.