Accueil Évènement Les étudiants au rendez-vous à Alger

27ème mardi de protestation

Les étudiants au rendez-vous à Alger

163

Les étudiants ont encore investi la rue, hier, pour manifester leur soutien au mouvement populaire enclenché depuis le 22 février dernier. Les étudiants de différentes facultés de la capitale se sont de nouveau mobilisés, pour le 27ème mardi de protestation contre le système, revendiquant un changement radical.

En Effet, ils se sont rassemblés dans la matinée, sur la place des martyrs, avant d’entamer leur marche vers le centre-ville. Soutenus par beaucoup de citoyens, les manifestants ont scandé plusieurs slogans hostiles au pouvoir, tels «Pas de dialogue avec la bande», «Pas d’élection avec la bande»… Ils ont appelé, également, au départ de toutes les figures du régime. Ils brandissaient plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait lire notamment : «Les articles 7 et 8, le pouvoir est celui du peuple» ou encore «Le Panel est un outil du régime».

À retenir que les manifestants ont observé une minute de silence en hommage aux personnes décédées, jeudi dernier, lors du concert de Soolking.

… A Béjaïa aussi

La communauté universitaire de Béjaïa, composée des étudiants, des enseignants et des travailleurs ATS, a réitéré, hier aussi pour sa part, son rejet de la feuille de route que le système en place veut imposer au peuple. En tête du cortège des marcheurs, quelquesuns brandissaient une grande banderole sur laquelle on pouvait lire : «Pour une transition démocratique et un État de droit». Hier encore, les milliers de personnes ayant pris part à ce 27e mardi de mobilisation ont exigé la libération des détenus d’opinion et du drapeau amazigh.

«Nous demandons la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion et ceux qui ont été incarcérés à cause du port de l’emblème amazigh. En tous cas, nous sommes déterminés à continuer ce hirak jusqu’à la victoire», a affirmé un étudiant de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa.
Samira Saïdj et B. S.