Accueil Évènement Les explications du ministre de l’Énergie

Adoption de la loi sur les hydrocarbures

Les explications du ministre de l’Énergie

84

À l’issue de l’adoption, avant-hier jeudi, du projet de loi sur les hydrocarbures par les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Arkab a indiqué que «nous sommes appelés à œuvrer à l’exploitation et la valorisation de nos ressources, en consentant davantage d’efforts d’exploration, en multipliant nos réserves en hydrocarbures et en drainant les revenus nécessaires au développement durable et à la réalisation de la sécurité énergétique dans le cadre du principe gagnant-gagnant, sans pour autant porter atteinte à la souveraineté nationale».

Dans une allocution à l’adresse des investisseurs, le ministre a estimé nécessaire d’encourager l’investissement en matière d’hydrocarbures et d’accroître les recettes via Sonatrach, seule ou en partenariat avec des compagnies étrangères dotées de grandes capacités financières et technologiques. Quant aux engagements relatifs à la satisfaction de la demande sur le marché national et au contrôle rigoureux, M. Arkab a rappelé que Sonatrach a connu récemment une grande mutation, à travers son plan stratégique visant à accéder, en force, au monde des nouvelles technologies, de l’innovation et du numérique.

S’adressant à la communauté nationale, le ministre a fait savoir que cette loi devrait hisser, à l’avenir, les recettes de l’État, créer de nouveaux postes d’emploi à travers les activités issus des investissements, et satisfaire la demande croissante sur les produits pétroliers, et partant améliorer les conditions de vie des citoyens. M. Arkab a mis en valeur les efforts des experts et des cadres chargés de l’élaboration de ce projet de loi, avant sa présentation à l’APN, estimant que l’adoption de ce texte constituait un acquis majeur pour l’économie nationale aussi, en ce sens qu’il conforte le rôle de l’État dans la promotion de l’économie nationale et la valorisation des ressources locales à même de garantir les revenus indispensables pour la sécurité énergétique.

L’adoption de ce projet de loi traduit également la détermination du ministère de l’Énergie à doubler d’efforts pour réunir les conditions nécessaires et le climat propice à la relance de ce secteur vital et stratégique, d’autant que l’exploration de nouvelles réserves pétrolières et gazières «est une nécessité impérieuse et une urgence» pour l’Algérie, d’où l’impérative mise en place d’un cadre réglementaire approprié, a-t-il soutenu.

À noter que le projet de loi adopté vise l’augmentation des capacités productives et le maintien du niveau des exportations, conformément aux prévisions économiques à long terme, pour le financement de l’économie nationale et le renforcement de la sécurité énergétique à l’échelle mondiale. Le texte de loi tend également à adapter les activités de Sonatrach aux données du marché mondial du pétrole et à permettre à la compagnie nationale de faire face à la rude concurrence imposée par les grands producteurs d’hydrocarbures.

M. A. T.