Accueil Évènement Les pompiers se sont joints aux marcheurs

Béjaïa

Les pompiers se sont joints aux marcheurs

81

A Béjaïa, l’élan de mobilisation contre le système ne faiblit pas. Tous les jours, des milliers de manifestants sortent dans la rue pour réclamer le «départ du système» et rejeter toutes ses offres. Hier encore, des postiers, des communaux, des fonctionnaires du secteur de l’éducation, des médecins et des paramédicaux, des travailleurs d’entreprises publiques et des collégiens ont défilé, chacun à sa façon, dans les rues de Béjaïa, avec un seul mot d’ordre : le départ du régime en place.

Les fonctionnaires de l’académie de Béjaïa étaient les premiers à descendre dans la rue pour crier : «système dégage». Quelques minutes plus tard, au moment où des dizaines de travailleurs d’Algérie Poste observaient un rassemblement devant le siège de la wilaya, des milliers de travailleurs communaux entamèrent une marche depuis la maison de la culture.

Ils seront vite rejoints par des centaines de médecins et d’infirmiers, travaillant au niveau des différents établissements de santé de la wilaya. Avant que ces marcheurs n’atteignent le siège de la wilaya, des dizaines de milliers d’étudiants et de professeurs de l’université de Béjaïa investissaient, pour un 4e mardi consécutif, la rue, dans une marche plus imposante que les autres.

Peu après midi, des dizaines de pompiers venaient, à leur tour, grossir les rangs des manifestants. En tenue de travail et agitant des drapeaux, ils ont entamé leur marche depuis leur unité principale sise aux Quatre chemins. Parcourant pas moins de cinq kilomètres, ces éléments de la protection civile arrivent sur la rue de la Liberté vers 13h. «Système dégage», «Sidi Saïd dégage», «Pouvoir assassin», «FFS dégage (slogan scandé par les communaux à leur arrivée devant le siège de la mairie de Béjaia, ndlr», tels étaient, entre autres, les slogans repris, hier, par les manifestants, toutes corporations confondues.

Les manifestations se sont déroulées dans le calme. La veille, c’étaient des centaines de travailleurs et d’apprenants du secteur de la formation professionnelle qui avaient défilé dans les rues de Béjaïa. F. A. B.