Accueil Évènement Les raisons d’un retard

Les raisons d’un retard

APW de Tizi Ouzou - Cafouillage à l’entame de la session

218

La session de l’APW a été retardée de près de deux heures de temps pour une histoire absurde du cadre du président de la République accroché dans la salle où se tenait la réunion.

Dans un premier temps, ordre a été donné de décrocher le cadre, chose qui ne faisait pas du reste l’unanimité au sein des élus encore moins chez l’exécutif et le wali. Face à la contestation qui s’en est suivie, et après une réunion des chefs de groupe des partis de l’assemblée, la sagesse a finalement prévalu. Et le portrait du Président a été finalement réinstallé et les travaux seront alors entamés en présence de tout le monde, après deux heures de retard.

«Avant de commencer cette session, je tiens à expliquer les raisons de ce retard et à m’excuser. Un cafouillage a été créé sur une question qui ne devait même pas exister et qui n’a aucune raison d’être. Ce qui nous importe en tant qu’élus du peuple, c’est la pérennité de l’État algérien et nous n’allons céder ni au chantage, ni à la pression lorsqu’il s’agit de l’État algérien et de son unité. Nous n’avons pas le droit de nous isoler du reste de l’Algérie. (…) Aujourd’hui, ce qui nous importe, c’est le développement de notre wilaya, c’est le bien-être de nos concitoyens et les engagements pris avec eux et qui sont très attendus. Encore une fois, nous nous excusons pour ce retard occasionné», a souligné le P/APW.
H. T.