Accueil Évènement Les travaux de terrassements lancés

Draâ El-Mizan - Projet de 1 500 logements AADL

Les travaux de terrassements lancés

219

L’entreprise chinoise retenue pour le projet des 1 500 logements AADL a lancé les terrassements, après avoir clôturé le site et installé le chantier ainsi que sa base de vie. Il est à rappeler qu’en décembre dernier, lors de sa visite sur les lieux, l’ex-ministre de l’Habitat, Abdelawahid Temmar, a procédé à l’installation officielle du chantier et donné par la même occasion le coup d’envoi de cet important projet.

Si les Chinois ont attendu l’arrivée du printemps pour démarrer les travaux, c’est parce que le terrain est argileux. «On ne peut pas lancer de tels travaux en hiver parce que les engins ne pourront pas avancer sur un terrain tel celui-ci car il est difficile de terrasser lorsque la terre est argileuse», affirme une source proche du projet. D’ailleurs, de nombreux travailleurs ont déjà commencé à déposer leurs dossiers afin de décrocher un emploi au niveau de ce chantier. Il est à noter que de tels projets boostent un tant soit peu l’emploi.

Plus de cinq cents ouvriers y sont attendus. Actuellement, faudra-t-il aussi le rappeler, pas moins de mille autres logements de cette même formule sont en cours. Les cinq cents localisés à proximité des mille logements sociaux sur la RN30 vers Boghni sont en phase de la finition, alors que l’autre projet sis à côté du barrage fixe gendarmerie – ANP a atteint un taux d’avancement considérable.

Le secteur du logement a pris un essor considérable ces dernières années dans cette ville, où pas moins de trois mille appartements, toutes formules confondues, seront livrés dans les années à venir. Dans le même registre, il est à signaler que les études concernant l’alimentation des mille logements en électricité et en gaz naturel sont lancées alors que l’assainissement est en cours.

Cependant, les premiers bénéficiaires, dont la liste a été affichée en mars 2018, commencent déjà à s’inquiéter. «Il y a de cela une année que la liste a été rendue publique. Mais au rythme où vont les travaux dans ce chantier, on ne voit rien venir. Nous craignons d’attendre encore des années parce que les commodités prennent énormément de retard», dira un bénéficiaire attendant avec impatience la livraison de ce projet.

Par ailleurs, les familles qui devraient être relogées dans les projets de résorption de l’habitat sont dans la détresse. «Cela fait plus de deux ans que nous avons reçu nos pré-affectations, mais comme vous voyez, les projets sis sur la route de Henia sont à l’arrêt. On entend ici et là qu’ils allaient être relancés, mais en vain. Ce ne sont que des promesses», répondra un bénéficiaire résidant au bidonville qui surplombe l’hôpital Krim Belkacem.

C’est dire que même si la commune a bénéficié de nombreux projets, ceux-ci s’éternisent. On peut citer aussi d’autres infrastructures, telles le nouveau CFPA, la salle omnisports et la piscine semi-olympique dont le lancement remonte à près de six ans pour ces trois projets.

Amar Ouramdane