Accueil Évènement Les universitaires toujours mobilisés

Béjaïa

Les universitaires toujours mobilisés

80

Pour leur 24e mardi consécutif, les étudiants, les enseignants et les travailleurs de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa ont défilé dans les rues du chef-lieu pour réclamer de nouveau le départ du système. Bravant la canicule, les manifestants, dont de nombreux activistes politiques et associatifs, ont tenu à réaffirmer leur «détermination à maintenir la mobilisation pacifique jusqu’à la chute du régime et l’instauration d’une nouvelle République». «Dawla madania, machi âskaria», «libérez les détenus» ou encore «libérez la justice» sont, entre autres, les slogans repris en chœur par les manifestants depuis le campus de Targa Ouzemmour, point de départ de la marche, jusqu’au tribunal de Béjaïa, en passant par la placette de La Liberté de la presse Saïd Mekbel.

Hier encore, les étudiants ont brandi des banderoles aux slogans antisystème : «Pour une transition démocratique, pour l’avènement de la 2e République, système dégage !», «Les étudiants exigent le départ de tout le système», «Ni oligarque, ni militaires, ni islamiste : une seule légitimité le peuple», «L’université n’est pas une entreprise, le savoir n’est pas une marchandise».

Arrivés devant le tribunal de Béjaïa, les manifestants ont observé une halte de plusieurs minutes, tout en appelant, à tue-tête, à la libération des détenus d’opinion. Ainsi, pour un 24e mardi de mobilisation, les étudiants et leurs enseignants exigent, encore une fois, un changement radical et le départ de toutes les figures du système en place. «Notre révolution ne s’arrêtera jamais jusqu’au changement radical du régime», insistait l’un des manifestants, conjecturant «une mobilisation très forte à la rentrée».
Dalil S.