Accueil A la une Les visites désormais interdites dans les hôpitaux

BÉJAÏA - Pour freiner la propagation du Covid-19

Les visites désormais interdites dans les hôpitaux

472

Pour enrayer la propagation du Covid-19, la direction du Centre hospitalo-universitaire de Béjaïa a décidé, depuis hier, d’interdire les visites à travers ses trois structures, à savoir les hôpitaux Khellil Amrane et Frantz Fanon et l’établissement hospitalier mère-enfant de Targa Ouzemmour.

«Nous informons l’ensemble des usagers des structures hospitalo-universitaires du CHU de Béjaïa que les visites sont strictement interdites à compter d’aujourd’hui 18 mars 2020», a indiqué le bureau de l’information du CHU de Béjaïa dans un communiqué rendu public hier. Dans le même cadre, le service des maladies infectieuses de l’hôpital Frantz Fanon a été doté, hier, de quatre nouvelles ambulances médicalisées.

«Dans le cadre des mesures préventives prises pour faire face au coronavirus, le wali de Béjaïa a affecté ce matin (hier matin, ndlr) au secteur de la santé quatre ambulances médicalisées acquises dans le cadre du budget de wilaya spécialement pour renforcer le service des maladies infectieuses de l’hôpital Frantz Fanon», a informé la cellule de communication de la wilaya de Béjaïa. Pour accueillir d’éventuels cas suspects, a ajouté la même source, «des services au niveau de cet hôpital ont été libérés aujourd’hui (hier, ndlr) et prêts à accueillir des malades.» Par ailleurs, le wali de Béjaïa, Ahmed Maâbed, a pris, avant-hier, un arrêté portant fermeture de tous les marchés hebdomadaires, et ce à travers tout le territoire de la wilaya.

De son côté, la direction locale du tourisme a invité tous les professionnels du secteur à «suspendre momentanément toutes les activités au niveau des hôtels (séminaires, rencontres, fêtes, spectacles…), des sources thermales, des agences de tourisme et de voyages et de veiller scrupuleusement à l’application des prescriptions d’hygiène et de désinfection.» Pour freiner la propagation du coronavirus, des opérations de désinfection ont été lancées depuis avant-hier soir dans plusieurs villes de la région, à l’instar du chef-lieu de wilaya, Sidi Aïch, Aït Smaïl, Kherrata et tant d’autres régions. Craignant pour leur santé, les employés de la régie publique du transport urbain de Béjaïa (ETUB) ont observé, hier, un arrêt de travail. Ils revendiquent des moyens de protection (gants, masques, solutions hydro-alcooliques) avant de reprendre du service.
F. A. B.