Accueil A la une Marche des élus aujourd’hui

Tizi-Ouzou - 46 maires opposent leur niet à l’organisation de la présidentielle

Marche des élus aujourd’hui

266

Réunis avant-hier au siège de l’APW de Tizi-Ouzou, 46 maires de la wilaya de différentes tendances (PT, FLN, FFS, MPA, RND, TAJ et des indépendants), ont signé une déclaration commune rejetant l’organisation de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain.

Lors de cette réunion, faudrait-il signaler, au départ ils étaient 54 maires présents avant que ceux du RCD ne décident de se retirer, les signataires ont aussi convenu d’organiser une marche, aujourd’hui jeudi, et d’inviter les élus (toutes tendances confondues) à y participer massivement. Cette action de protestation a été décidée par les maires auxquels se sont associés d’autres élus locaux, notamment le P/APW, pour appeler au respect de la volonté populaire et le rejet de l’élection présidentielle.

Ces derniers exhortent, dans la foulée, l’ensemble des élus au niveau national à adhérer à leur démarche. Dans leur déclaration, les maires écrivent : «Nous, les P/APC de la wilaya de Tizi-Ouzou et le P/APW, réunis à l’hémicycle Aïssat Rabah ce jour le 16 avril 2019, interpellés par l’évolution de la situation que traverse le pays depuis l’extraordinaire mobilisation du 22 février dernier, mobilisation dont nous sommes partie prenante en tant que citoyens et représentants légitimes de notre population, saluons cette dynamique porteuse d’espoir pour le changement radical du système et l’avènement d’une République démocratique et d’un État de droit, revendiqué avec force dans les multiples combats de nos aînés».

Un peu plus loin, les rédacteurs ajoutent qu’«après le rejet catégorique et unanime de la première rencontre et prise de contact avec le wali, parachuté par un chef d’État honni et contesté (…) (et) en réponse à la convocation du corps électoral en prévision de la honteuse élection présidentielle, contraire à la volonté de millions d’Algériens, nous rejetons dans le fond et dans la forme cette mascarade que nous dénonçons énergiquement.

Compte tenu de nos convictions, nous refusons de prendre part au processus d’organisation de cette pseudo élection dans tous ses aspects et toutes ses étapes». Pour terminer, les signataires appellent donc à «une marche de tous les élus de la wilaya de Tizi-Ouzou, le jeudi 18 avril à 10 heures, à partir de l’ancienne mairie jusqu’au siège de la wilaya». Ils informent, par ailleurs, de la «remise de courriers individuels notifiant à l’administration le rejet de l’organisation des élections» et de la «tenue de rencontres hebdomadaires des P/APC chaque mardi à 13 heures pour évaluation». Enfin, les élus signataires «lancent un appel pressant en direction des élus de toutes les collectivités locales à travers le territoire national pour adhérer à cette démarche, afin de faire avorter ce scrutin discrédité d’avance par le peuple algérien».

Hocine T.