Accueil Évènement Marche nationale le 1er mai

FÊTE DES TRAVAILLEURS- A l’appel de 12 syndicats de la fonction publique

Marche nationale le 1er mai

157

La Confédération des syndicats algériens (CSA), qui regroupe en son sein 12 syndicats autonomes des différents secteurs de la fonction publique, projette de réinvestir le terrain de la protestation. En effet, le CSA, qui a décidé de poursuivre son mouvement revendicatif dans le sillage du mouvement populaire, appelle à une marche nationale le 1er mai prochain, à l’occasion de la Fête internationale des travailleurs. Dans un communiqué rendu public hier, la confédération en question a affiché son refus de participer à la réunion de consultation pour la mise en place d’une commission nationale de préparation et d’organisation de la prochaine présidentielle.

Aussi, ces syndicats ont réitéré encore une fois leur opposition au nouveau gouvernement et leur refus de collaborer avec ses représentants. Les membres de la CSA ont, également, fait part de leur rejet catégorique de la prochaine élection présidentielle, prévue le 4 juillet 2019, «vu le contexte actuel», lit-on dans le communiqué. Les douze syndicats plaident, principalement, pour la mise en place d’une période de transition qui doit être conduite par «des visages nouveaux, crédibles et bénéficiant de l’assentiment populaire».

Pour cela, ils appellent à la «poursuite de la protestation populaire», ajoute la même source. Aussi, les syndicats en question rappellent leur appui et leur soutien aux revendications légitimes portées par la voix du peuple. La confédération, qui a appelé au maintien et au renforcement de la révolte, dit être attaché aux revendications du mouvement populaire pacifique, pour une Algérie nouvelle avec des nouvelles figures politiques «bénéficiant de l’assentiment populaire pour conduire la période de transition». La confédération appelle donc l’ensemble des travailleurs de la fonction publique à se mobiliser «pour soutenir et continuer le mouvement populaire pacifique».

L. O. CH.