Accueil Évènement Même le chef-lieu n’est pas épargné

Tizi-Ouzou - Chutes de tension

Même le chef-lieu n’est pas épargné

113

Les habitants de plusieurs localités de la wilaya de Tizi Ouzou sont pénalisés, particulièrement ces derniers jours, par les chutes incessantes de tension électrique. Cette situation, qui s’est accentuée ces derniers jours où le mercure a atteint des pics record, n’a pas été sans créer des désagréments chez de nombreux usagers.

«En été, plus qu’en hiver, nous souffrons des chutes fréquentes de tension électrique. Les chutes ne s’estompent pas à longueur de journée. Il y a des jours où elles sont incessantes, avec parfois une chute de courant toutes les dix minutes, notamment durant la journée. Ce fut le cas la semaine dernière, plus précisément le samedi, où dès 10 heures du matin jusqu’à 15 heures, on a enregistré plus de cinquante chutes de courant. Une situation qui n’a pas été sans conséquences sur plusieurs appareils électroménagers notamment le réfrigérateur et le climatiseur. Le moteur de ce dernier n’arrivait plus à supporter les chutes, ce qui a fait que l’appareil ne fonctionnait plus. Il était réduit au ventilateur», s’insurge un résident de la cité OPGI au centre-ville de Tizi Ouzou, qui estime que les chutes de courant ne sont pas dues à un problème d’installation privée, mais à une défaillance dans l’alimentation, dans le quartier.

«Ça ne date pas d’aujourd’hui, chaque été et chaque hiver c’est le même scénario. Depuis, il se trouve même des commerçants qui ont dû quitter le quartier à cause de ce problème qui persiste depuis des années. Un boucher a fini, d’ailleurs, par fermer boutique et déménager… Quasiment tous les commerçants restés dans le coin ne font que dans l’habillement. C’est insupportable. Même le micro-ordinateur et le modem internet ne sont pas épargnés par ces chutes, puisqu’à chaque fois, l’ordinateur s’éteint et internet est coupé», ajoute un autre résident de la même cité qui souligne que les coupures du courant électrique aussi sont fréquentes.

Parfois, ça va jusqu’à une trentaine de minutes surtout durant les après-midi. Ce qui n’est pas sans conséquence en cette période des grandes chaleurs. Il faut dire aussi que ces chutes de tension ont été signalées par des citoyens de nombreuses autres localités, notamment en début de soirées où les ménages utilisent à profusion les appareils électroménagers, notamment les climatiseurs.
A. C.