Accueil Évènement Soutien à la démarche de Bensalah

Gaïd Salah, chef d’état-major, hier, dans un nouveau discours

Soutien à la démarche de Bensalah

651

Le chef d’État-major, Ahmed Gaïd Salah, a exprimé, hier, son soutien à «l’approche raisonnable et sensée» du dernier discours du chef de l’État, Abdelkader Bensalah.

Gaïd Salah a ainsi affirmé son soutien au chef de l’État «concernant l’effort à consentir afin de sortir le pays de sa crise actuelle. Autant que nous encourageons et soutenons son contenu, nous considérons sa démarche comme une des étapes importantes à franchir sur la voie de la résolution appropriée de cette crise politique que traverse le pays».

Comme il réitère, dans son discours prononcé à Alger lors de la cérémonie de remise du Prix de l’ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique pour l’année 2019, les positions du Haut commandement de l’ANP : «Comme vous le savez tous, le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire maintient des positions constantes et sincères envers la Patrie et le Peuple depuis le début de la crise, en passant par toutes ses phases jusqu’à ce jour.

Cette constance dans l’opinion et dans la position émane de la constance du principe national qu’adopte l’institution militaire et qui vise fondamentalement à prendre en considération les revendications du peuple et ses aspirations légitimes, lors du processus consistant à trouver les solutions constitutionnelles à cette crise politique», a-t-il rappelé, «afin de préparer de manière effective et sérieuse la tenue de la prochaine élection présidentielle, dans les plus brefs délais, à travers l’adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel les bonnes initiatives avec leurs contenus réalistes et raisonnables», a indiqué à ce propos le chef d’État-major.

Pour ce dernier, «cette présidentielle que nous considérons réellement comme la clé pour accéder à l’édification d’un État fort avec des fondements sains et solides. Un État que le Commandement de l’Armée Nationale Populaire œuvre résolument à atteindre dans des conditions de sécurité et de stabilité, en dépit des embûches».

Aussi, le chef des armées, Ahmed Gaïd Salah, n’a pas manqué de renouveler ses «mises en garde» qu’il a justifiées par des prérogatives qui lui sont dévolues : «Cette mise en garde nous est dictée par la quintessence même des prérogatives qui nous sont dévolues et ce que requiert la nature des nobles missions sensibles, que l’Armée Nationale Populaire a l’honneur d’en porter le fardeau».

Pour la énième fois, le discours de Gaïd Salah est orienté, par ailleurs, vers ceux qui portent des étendards autres que l’emblème national, les traitant de «traîtres» : «Ceux-là qui considèrent le fait de porter atteinte à l’emblème national et manquer de respect au drapeau national, symbole des chouhada et source de fierté de toute la nation algérienne, je dis que ceux-là mêmes qualifient ceux qui ont failli envers le peuple et la patrie de prisonniers politiques et de prisonniers de l’opinion. Est-ce raisonnable ? Se croient-ils aussi intelligents au point de pouvoir duper le peuple algérien avec ces inepties et ces manigances ? Croient-ils que le peuple algérien permettra à quiconque d’insulter son emblème national ? Ceux-là ne sont pas les enfants de ce peuple et ne savent guère sa vraie valeur, ni ses principes ou le degré de son attachement à son histoire nationale. C’est là la mentalité des corrupteurs, car un esprit impur génère une opinion impure et altérée, un comportement vicié et une attitude immorale. Telle est la nature des choses», estime-t-il.
M. A. T.