Accueil A la une Sur les grands chantiers de Tigzirt

TIZI-OUZOU - Nouvelle mairie, théâtre de verdure, piscine, salles de sport…

Sur les grands chantiers de Tigzirt

1221

Une délégation, composée d’élus de l’APW de Tizi-Ouzou et de directeurs de wilaya de divers secteurs, a effectué, jeudi dernier, une visite de travail et d’inspection au niveau de la commune de Tigzirt
où plusieurs projets en cours de réalisation ont été inspectés.

Les élus de l’APW, dont le président de l’Assemblée, étaient en compagnie des directeurs des travaux publics, de l’hydraulique, du tourisme et de celui de l’ONAPH. La délégation a entamé son périple par la visite du nouveau siège de l’APC, en voie de finalisation. Un nouveau siège de haut standing à la décoration berbéro-romaine, qui coûtera une fois achevé 10 milliards de centimes. Le taux d’avancement des travaux a atteint les 80%.

La seconde halte effectuée par la délégation fut sur le chantier de réparation des dégâts des intempéries de novembre 2018 au niveau de la plage de Tassalast. Le théâtre de verdure en cours de réalisation et le site qui accueille le festival «Les belles nuits de Tigzirt» furent également les autres points visités par la délégation.

La décharge sauvage formée au milieu de la ville de Tigzirt, les deux salles de sports, le stade communal et la piscine semi olympique ont été également au menu de la visite. La station de dessalement de l’eau de mer et la rareté de l’eau potable au niveau de la ville balnéaire ont été également à l’ordre du jour en plus de la visite de l’entreprise de montage des fauteuils roulants.

Lors d’un point de presse improvisé, le P/APW a commenté ainsi la virée : «Notre visite s’inscrit dans le cadre d’un large programme de sorties à travers les différentes localités, arrêté par l’APW. Aujourd’hui donc c’est le tour de la commune de Tigzirt. Nous avons visité les projets lancés et ceux qui connaissent du retard. Nous avons en premier inspecté le nouveau siège de l’APC qui est un véritable chef-d’œuvre pour la commune et la wilaya de Tizi Ouzou.

Un projet qui a coûté 10 milliards de centimes. Nous avons également inspecté le chantier du théâtre de verdure, un projet qui verra le jour en 2021. C’est un projet qui nous tient à cœur car il revêt un caractère particulier. Il aura un impact sur l’activité socioculturelle au niveau de la commune qui est une destination touristique et sera aussi une source de revenue pour l’APC, ce qui s’inscrit dans notre vision pour aider les communes à créer de la richesse et de l’emploi. Nous avons décidé d’allouer une nouvelle cagnotte de 5 millions de dinars pour finaliser ce projet. Nous avons aussi saisi l’occasion d’interpeller le DTP pour la réalisation des confortements pour protéger la route.

Ce projet de théâtre de verdure est d’une importance capitale car il aura une capacité d’accueil de plus de 5000 places. Ce sera un élément qui boostera le tourisme, l’économie et l’activité culturelle et artistique. Les infrastructures sportives et de jeunesse ont été également l’objet de notre visite. Nous avons aussi inspecté le projet de la piscine semi olympique qui sera inaugurée incessamment. Le taux d’avancement des travaux dépasse les 85%.

Les deux salles de sport et le stade communal ont été aussi visités. Ce sont des projets qui vont permettre aux habitants de Tigzirt de souffler un peu. Nous avons aussi visité l’entreprise de montage des fauteuils roulants d’une capacité de production de 10 000 unités par an. Il y a un projet d’extension de l’ordre de 20 milliards de centimes. C’est une bonne chose car il est prévu une chaîne de production avec la création de plusieurs postes de travail.

Il y a un petit problème d’assiette de terrain domanial, nous interviendrons pour aider l’ONAF à acquérir cette assiette. Nous avons aussi visité le site qui va accueillir le festival «Les belles nuits de Tigzirt». Un festival que nous avons accompagné lors de la première édition et que nous accompagnerons aussi pour sa deuxième édition». Abordant le secteur de l’hydraulique, le P/APW signalera : «Il y a un stress hydrique au niveau de Tigzirt, on n’arrive pas à répondre aux besoins exprimés.

La population de Tigzirt se multiplie par quatre, voire par cinq, pendant la saison estivale, et les capacités mobilisées sont insuffisantes pour répondre à la forte demande. La station de dessalement de l’eau de mer, bien que réhabilitée partiellement à hauteur de 8,5 milliards de centimes, ne fournit que 600m 3/jour, ce qui est insuffisant alors que cette station a une capacité de production de 2500m3/jour. Le cap est mis actuellement sur la réalisation d’une nouvelle station de dessalement.

La réflexion est lancée, en attendant son inscription à l’étude et sa réalisation. C’est un projet important pour Tigzirt et tout le flanc nord de la wilaya. Nous avons aussi constaté la présence d’une décharge sauvage au milieu de la ville, nous n’arrivons pas à trouver des solutions immédiates. Le projet du CET de Mizrana a connu des oppositions et ce sont des projets qui ont montré leurs limites. Nous saisissons l’occasion pour demander la dotation par la wilaya d’un incinérateur géant. Le projet existait avant, il faudrait le déterrer et l’inscrire.

C’est un projet d’environ 100 milliards de centimes. Nous travaillons aussi pour lancer des investissements dans le cadre du tri, du recyclage et de la transformation, nous avons déjà aidé à l’installation de deux investisseurs et il y a deux ou trois autres qui attendent des assiettes pour s’y installer également. Je pense qu’il faudrait accorder un intérêt particulier à ce secteur car il s’agit aussi de la santé publique. Il y a lieu de reconnaître qu’il y a une vie et une dynamique au niveau de la commune de Tigzirt, nous sommes là justement pour aider et accompagner non seulement Tigzirt mais toutes les communes de la wilaya».
Synthèse de Hocine T.