Accueil A la une Train en mer pour promouvoir Béjaïa

C’EST L'ÉTÉ - La saison estivale s’emballe !

Train en mer pour promouvoir Béjaïa

3114

«La SNTF a mis en place une desserte spéciale pour permettre aux estivants des wilayas de l’intérieur du pays de venir à Béjaïa et de repartir chez eux dans l’après-midi de la même journée».

Pour permettre aux citoyens des wilayas de l’intérieur du pays de se rendre facilement dans la wilaya de Béjaïa et de profiter de ses belles plages et de son littoral qui s’étend sur 110 kilomètres, la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a mis en marche, durant cette saison estivale, un train spécial qui reliera, notamment, les villes de Sétif, Bordj Bou Arreridj et M’Sila à la capitale des Hammadides.

Cette ligne quotidienne, baptisée «Train en mer», a été lancée avant-hier et s’étalera jusqu’à la fin de la saison estivale, a affirmé un responsable à la gare ferroviaire de Béjaïa.

«La SNTF a mis en place une desserte spéciale pour permettre aux estivants des wilayas de l’intérieur du pays de venir à Béjaïa et de repartir chez eux dans l’après-midi de la même journée. Elle reliera Sétif à Béjaïa. Ses horaires de départ sont programmés quotidiennement à 6h00 à la gare de Sétif pour une arrivée à 09h50 à la gare de Béjaïa, en passant par Bord Bou Arreridj. Le départ de Béjaïa est fixé, quant à lui, à 18h40 et l’arrivée à Sétif à 22h30», a expliqué le même responsable. Celui-ci a annoncé qu’une correspondance est également prévue vers M’Sila à partir de la gare de Bordj Bou Arréridj. Ce train desservira une vingtaine de gares ferroviaires.

Ainsi, pour un tarif raisonnable de 245 dinars, les vacanciers des wilayas des Hauts-Plateaux pourront venir souvent en été pour se baigner dans les plages du littoral béjaoui.

A noter que la mise en service de cette ligne spéciale permettra d’alléger l’embouteillage sur la RN9, reliant Béjaïa à Sétif, qui draine quotidiennement un trafic dépassant les 22 000 voitures avec des pointes de 30 000 v/jour durant la période estivale.

Par ailleurs, la desserte maritime, qui relie Alger à Béjaïa, suspendue l’année dernière, pour cause de non-rentabilité, n’a pas encore repris du service.

Pour rappel, cette ligne maritime, inaugurée en octobre 2015, est assurée par un navire de type «NGV», baptisé «Séraïdi». Long de 38 mètres et large de 7 mètres, «Seraïdi» a une capacité de 206 passagers. La durée de la navette entre Alger et Béjaïa est de 4 heures environ, avec une escale de 15 minutes au port d’Azzefoune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
B. S.