Accueil Histoire Abdelkader Bouazgui, wali de Tizi Ouzou : “Je suis émerveillé”

Abdelkader Bouazgui, wali de Tizi Ouzou : “Je suis émerveillé”

4755

“Pour un premier contact avec le monde de la culture dans la wilaya de Tizi Ouzou, vraiment s’en est un, pour trois raisons. Je suis émerveillé par tout ce que j’ai pu voir ce soir. D’abord par la qualité du spectacle, qui était à la hauteur de l’événement, ensuite par la foule venue en grand nombre assistée à la réouverture du théâtre et enfin par la qualité des travaux, le confort de ce joyau réalisé par la direction de la culture et ses cadres.
C’est réconfortant et rassurant pour l’avenir de la culture dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ça dénote qu’il a plein de potentialités humaines et matérielles. Les moyens financiers sont disponibles pour aller au devant des aspirations du monde de la culture dans la wilaya. La réhabilitation du théâtre régional Kateb-Yacine, n’est bien évidemment qu’un projet parmi une multitude d’autres que les pouvoirs publics ont voulu réaliser au profit de notre wilaya en consacrant le maximum de moyens financiers. La réhabilitation de la maison de la culture, l’inscription de l’extension et la réhabilitation du théâtre de verdure, la réalisation d’un important projet d’une annexe de la bibliothèque nationale pour un montant de 70 milliards de centimes, ajouté à toutes ces opérations, les projets programmés dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. Avec ce que nous avons vu aujourd’hui (mardi, ndlr), c’est-à-dire un public qui a montré son amour de la culture, ensuite le spectacle qui a été d’un haut niveau, animé par Lounis Aït Menguellet que je remercie et félicite au passage, pour sa présence parmi nous, puisqu’il a fait le déplacement spécialement de France pour assister et faire plaisir à son public. Je le remercie pour tout le bonheur qu’il nous a offert ce soir. A travers le maître Aït Menguellet, je lance un appel au monde de la culture à Tizi Ouzou, dans toutes les disciplines, musique, cinéma, sculpture, peinture… à s’impliquer pour faire de la wilaya de Tizi Ouzou un grand territoire pour l’animation et l’activité culturelle. Les potentialités de notre wilaya permettront non seulement d’animer le chef-lieu, mais aussi toutes les communes et au-delà l’ensemble des villages. En plus du coût de la réhabilitation du théâtre Kateb-Yacine, je ne peux que féliciter tous ceux, qui ont encadré l’opération. La beauté des réalisations suppose que des gens étaient à cheval pour aboutir en fin, à ce chef-d’œuvre architectural. Je les félicite en leur demandant de continuer à faire des efforts pour la promotion de la culture à Tizi Ouzou.

O. Z.